Accéder au contenu principal

Yémen: reprise des combats dans la ville stratégique de Hodeida

Hodeida est une ville stratégique au Yémen. Son port sert notamment à l'acheminement de l'aide humanitaire.
Hodeida est une ville stratégique au Yémen. Son port sert notamment à l'acheminement de l'aide humanitaire. REUTERS/Abduljabbar Zeyad
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L'ONU s'inquiète de la reprise des combats à Hodeida, au Yémen. Après des mois d'un calme relatif dans cette ville stratégique, des affrontements ont à nouveau lieu entre forces loyalistes et rebelles houthis.

Publicité

Les échanges de tirs se multiplient depuis quelques jours à Hodeida. Selon une source hospitalière citée par l'AFP, il y a des victimes civiles. Les forces pro-gouvernementales affirment que les rebelles houthis tentent de briser le siège qui leur est imposé autour de Hodeida.

Les houthis, eux, dénoncent de multiples violations du cessez-le-feu par l'Arabie saoudite, alliée au gouvernement yéménite.

Hodeida est une ville stratégique au Yémen. Son port sert notamment à l'acheminement de l'aide humanitaire dans le pays, une aide cruciale puisque 80% de la population en dépend.

La ville a été sous le feu des combats en 2018 et un cessez-le-feu a finalement été conclu au bout de quelques mois à Stockholm en Suède, sous l'égide de l'ONU. L'accord comprenait aussi un échange de prisonniers. Il y a 10 jours, cet échange de prisonniers semblait enfin prêt à se concrétiser, relançant une lueur d'espoir pour la résolution de ce conflit qui dure depuis 2014. La guerre au Yémen a déjà fait des dizaines de milliers de morts et provoqué une grave crise humanitaire. 

Les civils en première ligne

Comme presque dans tous les conflits, ces nouveaux affrontements n’épargnent pas les civils, comme le témoigne Manel Qaïd, une habitante de Hodeida, contactée par RFI :

« Les affrontements sont très violents. Ces combats ont repris fin septembre mais durant les dernières 24h, ils ont gagné en intensité. Ce sont surtout les quartiers sud et est de la ville qui sont le plus durement touchés. Selon l’hôpital central de Hodeida, il y aurait 35 victimes jusqu’à présent. Il s’agit de 30 blessés et cinq personnes tuées par des éclats d’obus. Il n’y a pas eu de bombardements aériens jusqu’à présent. Mais les deux camps – les rebelles houthis et les forces loyalistes – échangent des tirs d’artillerie. On ignore ce qui a déclenché cette reprise des combats. Les affrontements sont ininterrompus, il ne se passe pas un moment sans qu’on entende des tirs et des explosions d’obus. »
 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.