Accéder au contenu principal

Israël entame un deuxième déconfinement progressif

Israel commence à assouplir les restrictions alors que le taux d'infection au coronavirus diminue
Israel commence à assouplir les restrictions alors que le taux d'infection au coronavirus diminue REUTERS/Amir Cohen
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Première phase du second déconfinement en Israël. Depuis la matinée de ce 18 octobre, les crèches et les entreprises qui ne reçoivent pas de public peuvent, en principe, rouvrir leurs portes après 28 jours de fermeture. Les restrictions sur les déplacements sont également levées et les plages sont à nouveau ouvertes. Mais la réalité est differente et une grande place est laissée à l'improvisation.

Publicité

De notre correspondant à Jérusalem,  Michel Paul

Un sentiment de déjà vu pour les Israéliens. Mais cette fois, les dirigeants eux-mêmes, et à commencer par le Premier ministre Benyamin Netanyahu, lancent des appels à la prudence extrême.

C'est donc un timide retour à la normale avec l’ouverture de petites entreprises et des jardins d’enfants. Mais la confusion reste grande, surtout au niveau de la communication. « Nous avons été informés par les médias, témoigne Mikhal Shmoueli, puéricultrice. Mais nous avons besoin de temps pour nous organiser. On sait que la situation n’est pas encore claire. J’espère que tout va être prêt. La crèche va ouvrir, si Dieu veut, ce mardi. »

Chez les ultra-orthodoxes, les plus touchés par l’épidémie, c’est l'ensemble du système éducatif qui rouvre ses portes sur ordre des rabbins et contrairement aux directives officielles. Orianne, serveuse de restaurant au chomâge, a perdu confiance : « Je n’était pas d’accord avec ce confinement. On sent que c’était un sparadrap sur un sparadrap. Il fallait simplement boucler certains quartiers bien spécifiques. Fermer toute l’économie a provoqué des dégâts beaucoup plus graves que le virus lui-même. »

« Le gouvernement a capitulé », titre un quotidien, qui ajoute : « le troisième confinement est en vue ! »

► À lire aussi : Israël: les manifestations anti-Netanyahu reprennent de plus belle

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.