Accéder au contenu principal

Coronavirus: l'Iran enregistre ce lundi un triste record de 337 morts en 24 heures

Une femme portant un masque pour se protéger du virus dans le bazar traditionnel Tajrish dans le nord de Téhéran, le jeudi 15 octobre 2020.
Une femme portant un masque pour se protéger du virus dans le bazar traditionnel Tajrish dans le nord de Téhéran, le jeudi 15 octobre 2020. AP Photo/Ebrahim Noroozi
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L’Iran enregistre ce lundi 19 octobre sa journée la plus sombre depuis le début de la pandémie de coronavirus, avec 337 décès en 24 heures et 4 251 nouveaux cas. Le pays entre dans le huitième mois depuis l'annonce de ses premiers cas de Covid-19. 

Publicité

Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

Les médias iraniens ont qualifié la journée de lundi de noire. Le nombre des morts est en augmentation depuis plusieurs semaines, mais ce nouveau chiffre est un record.  Les responsables du ministère de la Santé affirment que la situation est devenue alarmante dans de nombreuses provinces du pays.

Dans la capitale, la situation est encore plus difficile, comme le confirme Farshad, médecin d'un hôpital privé de Téhéran. « Le nombre des personnes qui se rendent dans les hôpitaux est très important. Les gens sont alités dans les services d'urgence ou dans les couloirs avec des appareils respiratoires. Le pire est que le virus s'attaque aux très jeunes y compris les nourrissons avec malheureusement des morts. »

Les autorités ont pourtant imposé le port obligatoire du masque dans la capitale et décidé la fermeture des écoles et des universités, mais aussi d'autres lieux publics. 

À lire aussi : Covid-19: en Iran, le gouvernement annonce de nouvelles restrictions

Le Conseil municipal de Téhéran a même réclamé la mise en quarantaine de la capitale pendant deux semaines pour contrôler la pandémie, mais les autorités gouvernementales n'ont pas encore annoncé de décision.

Malgré lesmises en garde permanente du pouvoir, de nombreux Iraniens continuent à voyager à travers le pays et ne respectent pas les consignes de distanciation physique. Ce qui aggrave encore la situation.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.