Accéder au contenu principal

Liban: des dizaines de détenus s'évadent d'un centre de détention

Des policiers libanais montent la garde devant le centre de détention de Baabda où près de 70 détenus se sont évadés, le samedi 21 novembre 2020.
Des policiers libanais montent la garde devant le centre de détention de Baabda où près de 70 détenus se sont évadés, le samedi 21 novembre 2020. AP - Hassan Ammar
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Liban, des dizaines de détenus, dont certains jugés dangereux, se sont évadés de la prison de Baabda, à l’est de Beyrouth ce samedi, après avoir attaqué les gardiens. L’armée et la police ont lancé une vaste opération pour essayer de les retrouver.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

Soixante-neuf détenus ont réussi à prendre la fuite après avoir démoli les portes de leurs cellules et attaqué les gardiens. Des dizaines d’autres prisonniers ont refusé de s’enfuir et ont même porté secours à des gardes blessés.

Les forces de sécurité ont érigé des barrages dans toute la ville et à l’extérieur de Beyrouth pour tenter de retrouver les fugitifs.  

Cinq détenus sont morts lorsque la voiture qu’ils venaient de voler à un chauffeur de taxi a percuté un arbre, 15 autres ont été retrouvés et 4 se sont rendus d’eux-mêmes. L’un d’eux a été remis aux forces de l’ordre par sa mère.

Cette évasion sans précédent dans l’histoire du Liban remet sur le tapis la situation dramatique des prisons du pays, qui accueillent quatre fois plus de détenus que leurs capacités. 122 personnes étaient incarcérées à la prison de Baabda alors qu’elle ne peut en accueillir que 45.  

Conscient de la gravité de la situation, le Parlement libanais a tenté de voter à plusieurs reprises cette année une loi d’amnistie qui aurait permis de libérer ou de réduire les peines de milliers de détenus pour dépeupler les prisons. Mais des divergences entre les principaux partis politiques sur les critères des détenus susceptibles de profiter de cette amnistie ont empêché l’adoption de la loi.

► À lire aussi : Le coronavirus se propage dans les prisons libanaises

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.