Accéder au contenu principal

Iran: l'Australo-Britannique Kylie Moore-Gilbert échangée contre trois Iraniens

L'Iran a libéré Kylie Moore-Gilbert en échange de trois Iraniens détenus à l'étranger, a rapporté mercredi la télévision d'Etat.
L'Iran a libéré Kylie Moore-Gilbert en échange de trois Iraniens détenus à l'étranger, a rapporté mercredi la télévision d'Etat. © ©Iranian State Television via AP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La République islamique a relâché la chercheuse australo-britannique Kylie Moore-Gilbert, détenue en Iran depuis 2019 et condamnée pour espionnage au profit d'Israël, contre la libération de trois Iraniens, un homme d'affaires et deux citoyens iraniens, détenus à l'étranger.

Publicité

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

L'échange de prisonniers est devenu la règle ces dernières années. Cette fois-ci, Kylie Moore-Gilbert a été échangée contre trois Iraniens détenus à l'étranger. Les médias officiels iraniens n'ont pas précisé pour le moment l'identité des trois Iraniens ni dans quels pays ils étaient détenus.

La télévision iranienne a montré l'image de l'Australo-Britannique mais aussi des trois Iraniens à l'aéroport. Les visages des trois iraniens étaient cachés avec des masques et ils portaient des casquettes. L'un d'entre eux étaient sur un fauteuil roulant.

Ces dernières années, l'Iran a procédé à des échanges de prisonniers avec plusieurs pays, notamment l'Australie, la France ou les États-Unis. En mars dernier, l'Iran a échangé le chercheur français Roland Marchal avec un Iranien détenu en France et qui devait être expulsé vers les États-Unis. Un échange de prisonniers a également eu lieu entre l'Iran et l'Australie.

Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a affirmé il y a deux mois que Téhéran était prêt à échanger les prisonniers binationaux irano-américains avec des Iraniens détenus aux États-Unis.

La chercheuse franco-Iranienne Fariba Adelkhah ou encore l'Irano-Britannique Nazanine Zagheri sont toujours détenues en Iran et pourraient faire l'objet d'échange de prisonniers.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.