Accéder au contenu principal

Covid: les Palestiniens en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza devront attendre pour le vaccin

Un technicien gère les échantillons d'écouvillons de PCR  collectés dans le cadre de tests du coronavirus dans la bande de Gaza.
Un technicien gère les échantillons d'écouvillons de PCR collectés dans le cadre de tests du coronavirus dans la bande de Gaza. MAHMUD HAMS AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les Israéliens ont annoncé le début de la campagne de vaccination contre le coronavirus le 27 décembre, en faisant l’un des premiers pays du monde à vacciner ses habitants. Mais, lors de l’allocution du Premier ministre Benyamin Netanyahu, rien ne permettait d’en savoir plus concernant la volonté de l’Etat hébreu à fournir le vaccin aux Palestiniens en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza. Les Palestiniens ont d’ailleurs précisé qu’ils y auraient accès bien plus tard.

Publicité

Avec notre correspondante à Ramallah, Alice Froussard

En Cisjordanie, les Palestiniens risquent d’attendre un peu plus longtemps avant d’avoir accès au vaccin, c’est ce qu’a précisé mercredi la ministre palestinienne de la Santé lors d’une conférence de presse à Ramallah. Les premières campagnes de vaccination, si tout va bien, débuteront fin janvier, début février, puis en mars.

Car les doses du vaccins Pfizer, qu’Israël va se procurer, nécessitent des conditions bien particulières en termes de stockage et de transport. Il faudrait investir dans de nombreux congélateurs pour conserver les doses et l’Autorité palestinienne n’en a pas forcément les moyens, soumise à une grave crise financière.

À lire aussi : Covid-19: Israël débutera sa vaccination fin-décembre, Netanyahu sera le premier

Les autorités ont donc déposé une demande dans le cadre de l’initiative Covax, un programme soutenu par l’ONU qui espère fournir gratuitement jusqu’à 20% des vaccins contre le coronavirus dans les pays pauvres.

Mais cela prend plus de temps et sera distribué aux personnes les plus à risques.

Dans la bande de Gaza, impossible de savoir quand le vaccin sera disponible mais des diplomates européens en visite l’ont assuré en début de semaine : ils veulent faciliter les accès au vaccins pour les personnes les plus vulnérables et assurent qu’ils feront tout leur possible en collaboration avec les Nations unies.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.