Irak : 17 jihadistes arrêtés à Bagdad

Les forces antiterroristes irakiennes montent la garde devant l'ambassade américaine à Bagdad.
Les forces antiterroristes irakiennes montent la garde devant l'ambassade américaine à Bagdad. AFP/Archivos
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les opérations de lutte contre l'Etat islamique en Irak continuent et sont régulières. Plus de 10 000 membres du groupuscule seraient toujours actifs entre l'Irak et la Syrie selon les Nations unies.

Publicité

avec notre correspondante à Bagdad,Lucie Wasserman

Dix-sept nouvelles arrestations pour le seul gouvernorat de Bagdad. Ce genre de coup de filet contre les membres du groupe État islamique n'est pas rare en Irak. Il montre la capacité des forces irakiennes à agir contre le groupuscule, mais aussi, et surtout, le maintien de la présence de jihadistes sur le territoire.

Trois ans après sa défaite territoriale, le groupe compterait encore près de 4 000 membres actifs selon certains experts en Irak et près du double de sympathisants. Leurs attaques, bien que limitées aux zones rurales, sont fréquentes, bien plus qu'en 2019 et se sont sophistiquées au cours de l'année 2020.

À lire aussi : Irak: des interrogations après une nouvelle attaque du groupe EI non loin de Bagdad

Alors qu'en parallèle, les forces de la coalition ont drastiquement réduit leurs troupes, par choix politique et militaire, comme les États-Unis qui ont retiré en un an la moitié de leurs hommes dans le pays, ou en raison du coronavirus. Le président américain Donald Trump a annoncé son intention de retirer 500 soldats mi-janvier pour n'en laisser que 2.500 en Irak. De quoi priver les forces irakiennes d'un soutien précieux en termes d'appui aérien, et surtout de renseignement.

La ministre française des Armées, Florence Parly, s'inquiétait d'ailleurs la semaine dernière, «d'une résurgence du groupe» dans la région, dans l'émission Questions politiques sur France Inter et FranceInfoTV, en partenariat avec Le Monde

À lire aussi : État islamique: comment fonctionnait la chaîne d’approvisionnement en armes du groupe terroriste

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail