Covid-19 au Liban: la Banque mondiale va distribuer des vaccins d'ici début février

Au Liban, le taux de positivité est de 17% en janvier 2021, alors que l’Organisation mondiale de la santé indique un taux maximum de 5 %.
Au Liban, le taux de positivité est de 17% en janvier 2021, alors que l’Organisation mondiale de la santé indique un taux maximum de 5 %. AP - Bilal Hussein
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C’est la première opération financée par la Banque mondiale pour aider un pays à vacciner sa population. En plus de la violente crise économique qu'il traverse, le Liban affronte une hausse sans précédent du nombre de contaminations et d’infections au Covid-19. Le gouvernement a décidé ce jeudi de prolonger de deux semaines son confinement strict.

Publicité

Trente quatre millions de dollars, c'est le montant débloqué par la Banque mondiale pour fournir des vaccins contre le Covid-19 à plus de 2 millions de Libanais. Car la hausse des contaminations est sans précédent dans le pays. Depuis le début de l’année 2021, le Liban enregistre chaque jour 5 500 nouveaux cas.

Actuellement, le taux de positivité est de 17 %, alors que l’Organisation mondiale de la santé indique un taux maximum de 5 %. Malgré le prolongement de quinze jours d’un confinement strict imposé le 14 janvier, le pays ne parvient pas à faire baisser le nombre de contaminations et de décès.

La crise sanitaire s’ajoute à la crise économique, débutée à l’automne 2019. Depuis des décennies, c’est la pire récession qu’affronte le Liban. En 2020, le PIB a chuté de 19,5 %, alors que le taux d’inflation dépasse 133 % et que 45 % de la population vit sous le seuil d’extrême pauvreté.

Aide aux plus pauvres

Dans un tel contexte, la Banque mondiale a approuvé, le 12 janvier, une aide d’urgence de 246 millions de dollars sous forme de transferts d’argent afin d’aider directement les Libanais les plus pauvres.

L’aide annoncée ce jeudi pour l’achat de vaccins fait partie d’un projet sanitaire plus global de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (Bird) d’un montant de 95,8 millions dollars.

► À lire aussi : Coronavirus au Liban: une loi pour réguler l’importation du vaccin

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail