Covid: non-respect des mesures sanitaires, les ultraorthodoxes dans le viseur des Israéliens

Alors qu’Israël est exemplaire en matière de vaccination contre le Covid-19, il n’en voit toujours pas vraiment les bénéfices, et connaît même une flambée des contaminations. Une partie de la population est en colère contre la communauté ultraorthodoxe qui s’affranchit des mesures sanitaires.
Alors qu’Israël est exemplaire en matière de vaccination contre le Covid-19, il n’en voit toujours pas vraiment les bénéfices, et connaît même une flambée des contaminations. Une partie de la population est en colère contre la communauté ultraorthodoxe qui s’affranchit des mesures sanitaires. REUTERS - RONEN ZVULUN

En Israël, la population est en colère contre les ultraorthodoxes. Cette communauté juive religieuse s’affranchit totalement des mesures de restriction liées au coronavirus: non-respect du confinement, refus du port du masque. Alors que le pays est exemplaire en matière de vaccination contre le Covid-19, il n’en voit toujours pas vraiment les bénéfices, et connaît même une flambée des contaminations. Les autorités ont donc pris la décision de prolonger une nouvelle fois le confinement.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

À Jérusalem, derrière son comptoir, Tomer contemple son épicerie-charcuterie vide. Sa clientèle a déserté son magasin à cause des confinements à répétition. Pour ce commerçant, les ultraorthodoxes sont irresponsables.

« Ils vivent leur vie sans soucier du reste de la société. Ils ne sont pas du tout solidaires. C’est un État dans l’État. Ils ont leurs propres lois dictées par leurs rabbins, qui leur disent comment vivre. Et à cause de cela, les confinements sont prolongés », estime Tomer.

Cette semaine à Jérusalem, au moins 20 000 juifs ultraorthodoxes, qui souvent refusent de porter le masque, se sont rassemblés pour des funérailles.

هزاران تن از یهودیان بنیادگرا بدون رعایت فاصلۀ اجتماعی در مراسم تشییع یک خاخام شرکت کردند ـ ۳۱ ژانویه ۲۰۲۱/۱۲ بهمن ۱۳۹۹
هزاران تن از یهودیان بنیادگرا بدون رعایت فاصلۀ اجتماعی در مراسم تشییع یک خاخام شرکت کردند ـ ۳۱ ژانویه ۲۰۲۱/۱۲ بهمن ۱۳۹۹ © MENAHEM KAHANA/AFP
Pendant ce temps, le pays est à l’arrêt, les écoles sont fermées et les parents furieux.

« C’est vraiment décevant de voir des religieux se comporter de cette manière. Ils se sont retrouvés pour des funérailles, mais en fait ils n’ont pas de respect pour la vie humaine. Et ils ne sont pas les seuls, il y a ceux qui se rassemblent pour manifester contre le gouvernement et les plus jeunes qui font la fête, c’est aussi irrespectueux. En réalité, beaucoup de gens ne respectent pas le confinement », explique Adi, une mère de famille sortie prendre l’air avec son fils dans un jardin public.

Mais contrairement aux fêtards et aux manifestants, contre lesquels les autorités sévissent, le Premier ministre Benyamin Netanyahu refuse de fâcher les ultraorthodoxes. Ils sont ses derniers alliés politiques.

À écouter: Covid-19 en Israël: les ultraorthodoxes sont toujours aussi réfractaires au confinement

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail