Un navire iranien victime d'une explosion en mer Rouge, Israël soupçonné

Le navire iranien Saviz, officiellement un navire commercial selon les autorités iraniennes, un navire appartenant aux Gardiens de la révolution selon d'autres d'autres sources, ici photographié en octobre 2020. Le bateau a été victime d'une explosion en mer Rouge le 6 avril.
Le navire iranien Saviz, officiellement un navire commercial selon les autorités iraniennes, un navire appartenant aux Gardiens de la révolution selon d'autres d'autres sources, ici photographié en octobre 2020. Le bateau a été victime d'une explosion en mer Rouge le 6 avril. AP - Planet Labs Inc.

Israël et l’Iran, se livrent-ils une bataille navale clandestine en Méditerranée, en mer Rouge et dans le golfe Persique ? Les incidents se multiplient en tout cas. Des attaques mystérieuses ont ciblé des navires battant pavillon de ces deux pays. Hier c’est un bateau iranien qui a été endommagé par des mines. Selon les médias israéliens, l’Etat hébreu serait bel et bien à l’origine de cette attaque.

Publicité

avec notre correspondant à Jérusalem,Sami Boukhelifa

État hébreu contre République Islamique, les deux ennemis jurés, s’affrontent en pleine mer.

Mais officiellement, Téhéran nie fermement avoir attaqué un navire israélien. Et Israël de son côté, ne commente presque jamais ce genre d’information.

C’est un responsable américain sous couvert d’anonymat, qui brise le silence. Ses propos sont révélés par le New York Times et repris par des médias israéliens. Selon lui, l’Etat hébreu aurait confirmé à Washington, son implication dans l’attaque d’hier mardi contre un navire iranien en mer Rouge.

Ce navire est présenté par une chaîne de télévision israélienne, comme un bateau de renseignements appartenant à la République islamique d’Iran. Mi-mars Téhéran, avait déjà dénoncé un sabotage similaire sur un porte-conteneurs en Méditerranée.

Selon le Wall Street Journal, Israël aurait ciblé au moins une dizaine de navires iraniens, ces deux dernières années. Il y a plus d’un mois, à la suite d’une attaque contre un bateau israélien dans le Golfe, le Premier ministre Benyamin Netanyahu avait accusé l’Iran, et promis des représailles.

À lire aussi L’Iran condamne le «sabotage» de son navire en Méditerranée par un «explosif»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail