Vaccins: Israël poursuit sur sa lancée avec des millions de doses en plus

En Israël, plus de la moitié de la population est désormais immunisée contre le coronavirus et la vie à repris son cours quasi-normal, comme, ici, à Tel Aviv, le 18 avril 2021.
En Israël, plus de la moitié de la population est désormais immunisée contre le coronavirus et la vie à repris son cours quasi-normal, comme, ici, à Tel Aviv, le 18 avril 2021. REUTERS - AMIR COHEN

Quatre mois après le début de sa campagne de vaccination contre le Covid-19, Israël atteint une forme d’immunité collective. Le pays reste sur sa lancée et annonce la signature de nouveaux accords pour l'achat de doses de vaccins supplémentaires. Reportage dans les laboratoires de l’université hébraïque de Jérusalem.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem,  Sami Boukhelifa  

« Tout ça, ce sont des congélateurs qui atteignent les -80°C. Vous entendez le bruit de leurs compresseurs ? » Il y a six super congélateurs. Nous sommes dans le laboratoire du professeur Hervé Bercovier. « Là-dedans nous pouvons stocker 400 000 doses. Avec 10-20 congélateurs, on couvre tout le pays », affirme-t-il.

Ceux-là sont destinés à la recherche, mais Israël dispose d’un nombre suffisant de ces appareils pour entreposer les millions de doses de vaccin que le pays est en train d’acheter. L'objectif est de préserver l’immunité collective contre le Covid-19.

Dans son laboratoire, à la faculté de médecine de Jérusalem, le professeur Hervé Bercovier, préfère utiliser le terme plus scientifique d’immunité « grégaire ». « On a un large groupe de la population qui a été infecté. Près de 10%. Et nous avons 55% de gens vaccinés. Donc on arrive à 65% de gens qui ne seront pas trop sensibles au virus, et nous parvenons pratiquement à l’immunité grégaire. En d’autres termes, cela veut dire que l’épidémie se finit par elle-même et disparait. »

Après les 14 millions de doses acquises l’année dernière, les nouveaux contrats signés avec les laboratoires Moderna et Pfizer BioNTech prévoient l’achat de 16 millions de doses supplémentaires. De quoi protéger la population jusqu’à fin 2022. Cette fois, les enfants seront également vaccinés. 

Les hôpitaux israéliens ferment leurs unités Covid les unes après les autres et la vie a repris son cours quasi-normal après la campagne de vaccination en masse de la population.

À lire aussi : Covid-19: en Israël, les masques ne sont plus obligatoires à l'extérieur

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail