Irak: une nouvelle évasion de détenus inquiète les autorités

Un groupe de prisonniers détenus au centre de détention d'Al-Rusafa à Bagdad, le 29 avril 2010 (image d'illustration).
Un groupe de prisonniers détenus au centre de détention d'Al-Rusafa à Bagdad, le 29 avril 2010 (image d'illustration). AFP / Sabah Arar

En Irak, vingt et un détenus condamnés pour trafic de drogue ou terrorisme se sont échappés d'une prison dans le sud du pays. Les officiers et policiers du secteur de la prison ont tous été retenus et interrogés pour comprendre comment un tel événement a pu avoir lieu.

Publicité

Avec notre correspondante à Bagdad,  Lucile Wassermann

Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, on peut voir des Irakiens sortir de la prison al Hilal, à 300 km au sud de Bagdad, traverser la route, puis s'enfuir en courant.

Ces images issues de caméras de surveillance semblent montrer le moment où des prisonniers se sont échappés à l'aube, ce dimanche, de ce centre de détention réservé aux trafiquants de drogue et aux terroristes.

Depuis, une chasse à l'homme a été lancée dans le sud du pays et dix des prisonniers ont été retrouvés. Les autres sont toujours en fuite. 

Ces évasions sont d'autant plus inquiétantes qu'elles sont fréquentes en Irak. Dans ce pays qui est l'un des plus corrompus au monde, il n'est pas rare que les détenus réussissent à payer leur sortie en catimini. Et lorsque l'argent ne suffit pas, certains groupes n'hésitent pas à utiliser la force pour libérer leurs membres.

Un problème de sécurité majeur dans ce pays où de nombreux jihadistes sont emprisonnés, y compris des étrangers et des hauts responsables du groupe État islamique (EI). Régulièrement, le groupuscule menace d'organiser des opérations d'évasion de ses membres, comme cela a déjà été le cas dans le passé.  

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail