Turquie: une circulaire de la police vise à empêcher de filmer et d'enregistrer les forces de l'ordre

Police anti-émeute à Istanbul (image d'illustration).
Police anti-émeute à Istanbul (image d'illustration). Ozan KOSE AFP

Ces derniers jours, une circulaire de la police turque suscite l’inquiétude des défenseurs des droits de l’homme et, en particulier, de défense de la liberté de la presse. Elle demande aux forces de l’ordre d’interdire les enregistrements audio et vidéo lors de leurs missions, notamment lors des manifestations. Les opposants redoutent une hausse des violences policières. 

Publicité

Avec notre correspondante en Turquie, Anne Andlauer

La circulaire, publiée le 27 avril, était passée inaperçue jusqu’à ce que des avocats s’alarment de son contenu sur les réseaux sociaux. Rédigée par la Direction générale de la sûreté, elle enjoint ses personnels – les policiers turcs, donc – à ne pas autoriser les enregistrements audio et vidéo lorsqu’ils « accomplissent leur mission »,  à intervenir contre « les personnes » qui font ces enregistrements et à engager contre elles des poursuites « lorsque les conditions légales sont réunies ». Motif : ces images pourraient entraver le travail des policiers et mettre en danger leur sécurité ou leur vie privée lorsqu’elles sont diffusées sur les réseaux sociaux.

Formulation vague

Le texte est rédigé de façon tellement vague qu’il pourrait aussi s’appliquer aux journalistes, selon l’interprétation qu’en feront les forces de l’ordre. L’Association des juristes progressistes (ÇHD), qui a repéré la circulaire, estime qu’elle est contraire aux lois et à la Constitution. Ces avocats fustigent un moyen de censurer les preuves des violences dont la police turque est régulièrement accusée, notamment lors des manifestations. Sur les réseaux sociaux, les opposants à la circulaire la dénoncent sous le mot d’ordre « Nous sommes là et nous tournons ! ».

À lire aussi : La Cour européenne des droits de l'homme condamne la Turquie pour la détention d'Ahmet Altan

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail