Affrontements à Jérusalem: des fidèles musulmans ont protégé des policiers israéliens

Des musulmans prient pendant que des heurts éclatent sur l'Esplanade des Mosquées, le 8 mai 2021.
Des musulmans prient pendant que des heurts éclatent sur l'Esplanade des Mosquées, le 8 mai 2021. REUTERS - AMMAR AWAD

Les tensions toujours aussi vives entre Palestiniens et Israéliens. Au moins 90 personnes ont été blessées dans des heurts entre police israélienne et manifestants palestiniens, le 8 mai. Mais ce bilan aurait pu être beaucoup plus lourd sans l’intervention de fidèles musulmans qui ont protégé les forces de l’ordre israéliennes sur l’Esplanade des Mosquées.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

À peine la prière du soir achevée à la mosquée Al-Aqsa, des jeunes se rassemblent massivement. Après des jours de tensions à Jérusalem, ils sont prêts à en découdre avec les forces de l’ordre israéliennes, présentes sur l’Esplanade des Mosquées. Les esprits s’échauffent, les projectiles volent. Des dizaines de fidèles s’interposent rapidement. Mohamed et plusieurs de ses amis protègent les policiers israéliens.   

« Ces casseurs ne nous représentent pas. Nous sommes ici pour prier, pas pour déclencher une émeute. Al-Aqsa est un lieu de prière », s’indigne le jeune homme.  

Dans la foulée, un imam prend le relais. Haut-parleur à la main, il exige un retour au calme immédiat. Haythem, un jeune Palestinien, salue cette initiative. « C’est une sage décision. Il ne faut pas que la situation dégénère, ce n’est pas dans notre intérêt. On est ici pour réciter des versets du Coran et s’en remettre à Dieu. Et au final vous verrez que tout ira bien grâce à Lui. »

Pour maintenir le calme, des dizaines de fidèles palestiniens forment des rangs pour prier et surtout pour mettre les policiers israéliens hors d’atteinte des casseurs.

« Il y a eu 90 blessés lors de violents affrontements » à Jérusalem, a indiqué dans une mise à jour le Croissant-Rouge palestinien, révisant à la hausse un précédent bilan faisant état d'une cinquantaine de blessés.

Dans la foulée de ces violences, une roquette a été tirée depuis la bande de Gaza vers Israël qui a annoncé avoir frappé des positions du mouvement islamiste Hamas dans cette enclave palestinienne de deux millions d'habitants.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail