Reportage

Manifestation pro-Gaza sur l’esplanade des Mosquées

Dans l'enceinte de la mosquée al-Aqsa de Jérusalem, le troisième site le plus sacré de l'islam, le 14 mai 2021.
Dans l'enceinte de la mosquée al-Aqsa de Jérusalem, le troisième site le plus sacré de l'islam, le 14 mai 2021. AFP - AHMAD GHARABLI

Frappes aériennes de l’armée israélienne à Gaza. Tirs de roquettes du Hamas, contre le territoire de l’État hébreu. Les affrontements se poursuivent au Proche-Orient. Bilan : les violences intercommunautaires entre juifs et arabes, dans les villes israéliennes mixtes, plongent également le pays dans le chaos. À Jérusalem, là où les tensions ont débuté il y a quasiment un mois, les Palestiniens ont organisé un rassemblement sur l’esplanade des Mosquées. En ce vendredi de prière, ils ont souhaité afficher leur soutien aux Gazaouis.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

La prière s’achève, et les slogans des manifestants résonnent désormais entre le Dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa. Keffieh sur les épaules, « la mobilisation contre l’occupation doit se poursuivre », scande Abu Watan, un jeune palestinien. 

 « Nous sommes ici pour Gaza. Les Gazaouis ont été solidaires avec nous lorsque nous subissions ces derniers jours la répression de la police israélienne, ici à Jérusalem. Nous, Palestiniens, devons être solidaires. Aujourd’hui, nous nous recueillons également à la mémoire des martyrs tués dans les bombardements israéliens à Gaza. »

► À lire aussi : Pierre Razoux: «Une intervention terrestre israélienne ponctuelle à Gaza est toujours possible»

Un manifestant brandit le drapeau palestinien. Il galvanise la foule. Pour Firas, c’est l’arrogance des forces d’occupation israéliennes, qui provoque toute cette colère : « Qu’Israël tire les leçons de cette situation. Ce qui se passe à Gaza, mais aussi le soulèvement des villes arabes israéliennes : Lod, Ramla, Haïfa, Nazareth, c’est un message envoyé à l’État hébreu. La mosquée Al-Aqsa est une ligne rouge. Jamais nous ne renoncerons à la défendre, et à défendre Jérusalem. »

C’est notamment l’incursion de la police israélienne sur l’esplanade des Mosquées, lors d’affrontements avec des jeunes palestiniens durant le mois de ramadan, qui a exacerbé les tensions.

► À lire aussi :  Israël pilonne Gaza alors que le conflit meurtrier s'aggrave

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail