Fin de la trêve en Afghanistan: les combats reprennent dans le Sud

L'armée afghane en route vers Helmand, le jeudi 10 août 2016. (Illustration)
L'armée afghane en route vers Helmand, le jeudi 10 août 2016. (Illustration) REUTERS/ Abdul Malik

Au lendemain de la trêve décrétée pour la fête musulmane de l’Aïd-el-Fitr qui marque la fin du ramadan, les combats ont repris ce dimanche 16 mai entre les talibans et les forces gouvernementales dans le sud de l’Afghanistan.

Publicité

« Les talibans et les forces gouvernementales se sont affrontés quand le cessez-le-feu s'est terminé », a déclaré Attaullah Afghan, le chef du conseil provincial du Helmand. Dès le lendemain de la trêve de trois jours décidée pour célébrer la fin du ramadan, les combats ont repris dans le sud de l'Afghanistan.

Des accrochages ont été signalés dans la périphérie de Lashkar Gah, la capitale de la province du Helmand, ont indiqué un porte-parole de l'armée et un responsable local. Cette zone a déjà été le théâtre d'intenses combats depuis le 1er mai, date à laquelle les États-Unis étaient supposés avoir retiré leurs 2 500 soldats encore présents sur place.

Le groupe EI revendique l'attentat de la mosquée

Selon Attaulah Afghan, les talibans ont attaqué plusieurs points de contrôle autour de la capitale provinciale et dans d'autres districts. « Elles [les forces afghanes, NDLR] sont à l'origine des opérations », a cependant affirmé le porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid avant d’ajouter : « Ne nous en attribuez pas la responsabilité. »

Le cessez-le-feu de trois jours avait globalement été respecté par les deux parties. Mais la fragile accalmie a été interrompue par l'explosion, vendredi, d'une bombe dans une mosquée de la banlieue de Kaboul dans laquelle 12 fidèles, dont l'imam local, sont morts.

Une explosion dont les talibans nient toute responsabilité et qui a été revendiquée par le groupe État Islamique (EI), selon l'agence américaine SITE, spécialisée dans la surveillance de l'activité en ligne des groupes jihadistes.

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail