Canal de Suez: vers un accord sur le dédommagement du blocage par l'Ever Given?

Le porte-conteneurs Ever Given sur le canal de Suez le 29 mars 2021.
Le porte-conteneurs Ever Given sur le canal de Suez le 29 mars 2021. Ahmed Hasan AFP/Archivos

Va-t-on vers un accord à l’amiable entre l’autorité du canal de Suez et les propriétaires japonais du porte conteneur Ever Given qui avait bloqué la voie d’eau internationale durant une semaine en mars ? Depuis son renflouement, le navire est bloqué dans le grand lac Amer au centre du canal de Suez par une saisie pour dommages et intérêts.

Publicité

Les avocats de l’autorité du canal de Suez et ceux de la Shoei Kisen, la société japonaise propriétaire du Ever Given ont demandé, d’un commun accord, le report du procès pour confirmer la saisie conservatoire du super porte-conteneurs. Ils ont indiqué que ce report visait à tenter de parvenir à un accord à l’amiable entre les deux parties. La semaine dernière, un tribunal égyptien a confirmé l'immobilisation du navire, rejetant une plainte du propriétaire qui en réclamait la libération.

L'Autorité du Canal espère trouver un accord

L’autorité du canal avait commencé par réclamer 916 millions de dommages et intérêts tandis que la Shoei Kisen en proposait 150 millions, selon notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti. « Dérisoire » selon le Canal de Suez qui a toutefois progressivement baissé ses exigences et réclamé 550 millions de dollars. Si l’autorité du canal a accepté le report, c’est pour discuter d’une contre-proposition japonaise.

Dans cette affaire, il y a un troisième acteur, la société taïwanaise Evergreen qui avait loué le Ever Given pour transporter près de 20 000 conteneurs de la Malaisie à Rotterdam aux Pays-Bas. Si un accord est conclu, le navire « pourra aussitôt s'en aller », assure  le chef de l'autorité égyptienne qui gère le canal de Suez.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail