Riyad autorise le grand pèlerinage à la Mecque à 60000 résidents sous certaines conditions

en raison de la pandémie, pas plus de 60 000 pèlerins seront admis à la Mecque cette année, contre plus de 2 millions en temps normal.
en raison de la pandémie, pas plus de 60 000 pèlerins seront admis à la Mecque cette année, contre plus de 2 millions en temps normal. AHMAD AL-RUBAYE / AFP

Le chiffre vient de tomber : en raison de la pandémie, pas plus de 60 000 pèlerins seront admis à la Mecque cette année, contre plus de 2 millions en temps normal. Comme en 2020, les autorités saoudiennes sont contraintes de limiter les allées et venues autour de la Kaaba. Et pour y accéder, il faudra montrer patte blanche.

Publicité

Être citoyen ou résident saoudien, avoir entre 18 et 65 ans, s'être fait vacciner contre le coronavirus, ne pas souffrir de maladies chroniques. Les restrictions ne sont pas aussi sévères que l'an dernier - seul un millier de personnes avait pu faire le pèlerinage en 2020 - mais pour la deuxième année consécutive, les pèlerins étrangers qui n'habitent pas en Arabie saoudite ne sont pas admis. C'est du jamais-vu à l'ère moderne et cela pèse lourdement sur les finances saoudiennes.

Le tourisme religieux rapporte beaucoup : les visites de la Mecque et de Médine permettent d'injecter plus de 12 milliards de dollars chaque année dans l'économie. Mais les autorités mettent en avant la santé et la sécurité des participants, car il y a des précédents.

Au fil des siècles, plusieurs épidémies ont éclaté à la Mecque en raison de l'afflux de population, notamment au 19e siècle où le choléra avait fait plus de 35 000 victimes.

► À écouter aussi : Pèlerinage à La Mecque, un business entravé par le Covid-19

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail