Mort du militant Nizar Banat après son arrestation par l'Autorité palestinienne

Le militant palestinien Nizar Banat a succombé à ses blessures après avoir été arrêté et battu par des membres des forces de sécurité de l'Autorité palestinienne, jeudi 24 juin 2021.
Le militant palestinien Nizar Banat a succombé à ses blessures après avoir été arrêté et battu par des membres des forces de sécurité de l'Autorité palestinienne, jeudi 24 juin 2021. AP - Nasser Nasser

Nizar Banat, un célèbre militant palestinien, arrêté à l’aube par l'Autorité palestinienne, a été transféré à l'hôpital d’Hébron tôt ce jeudi 24 juin au matin, et est mort de ses blessures. C’était un militant qui parlait beaucoup de la corruption de son gouvernement et, selon sa famille, il a été battu à mort par plus de 20 membres des forces de sécurité de l’Autorité palestinienne.

Publicité

Avec notre correspondante à Ramallah, Alice Froussard

Nizar Banat, 43 ans, était un célèbre militant des droits de l’homme palestinien. Il était aussi candidat aux élections législatives qui n’ont pas eu lieu. Mais en Cisjordanie occupée, et chez tous les Palestiniens, il était surtout connu pour ses vidéos sur les réseaux sociaux, critiquant haut et fort l’Autorité palestinienne et son dirigeant, Mahmoud Abbas, exposant la corruption et les diverses manœuvres politiciennes.

Ce n’était pas la première fois qu’il se faisait arrêter, puis torturer dans les cellules palestiniennes. Déjà en mai, la représentation de l'Union européenne auprès des Palestiniens avait fait part de sa « préoccupation » après l’une de ses arrestations à son domicile. Mais cette fois, il a été battu à mort.

Sa famille parle d’une vingtaine de membre des forces de la sécurité de l’Autorité palestinienne qui l'auraient frappé à la tête avec des barres de fer et la photo de Nizar sur son lit d’hôpital est effroyable. 

Les Palestiniens sont choqués. Une manifestation est organisée à Ramallah ce jeudi en début d’après-midi en réaction à sa mort. Pour le moment, les forces de sécurité palestiniennes n'ont pas fait de commentaire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail