Devant l’avancée des talibans en Afghanistan, l’Iran craint une vague de réfugiés

L'Iran craint un afflux de réfugiés venus d'Afghanistan (Image illustration).
L'Iran craint un afflux de réfugiés venus d'Afghanistan (Image illustration). © Ozan KOSE AFP/File

L'Iran craint une nouvelle vague de réfugiés afghans avec la progression rapide des talibans qui prennent chaque jour de nouvelles régions d'Afghanistan.

Publicité

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Aucun chiffre n'a été fourni sur le nombre d'Afghans arrivés ces dernières semaines en Iran. Mais le ministre iranien de la Santé a fait état de l'arrivée de nouveaux réfugiés.

« Nous ne pouvons pas renvoyer les nouveaux arrivant dans leur pays. Nous devons installer des camps à la frontière pour contenir les réfugiés », a déclaré Saïd Namaki.

Signe de l'importance du phénomène, il y a quelques jours déjà, un autre responsable iranien avait affirmé que l'arrivée de réfugiés clandestins à travers la frontière avec l'Afghanistan et le Pakistan était la principale cause de la progression du variant Delta du coronavirus dans les régions du sud-est de l'Iran.

►À lire aussi : Afghanistan: les talibans gagnent du terrain, les populations envisagent l’exil

Selon les Nations unies, 150 000 Afghans ont quitté leur domicile devant l'avancée des talibans ces dernières semaines. L'Iran compte déjà plus de deux millions d'Afghans sur son sol. Mais l'aggravation de la situation économique dans le pays pousse de nombreux afghans à quitter l'Iran pour se rendre en Turquie avant de chercher à aller en Europe.

Dimanche 11 juillet, onze migrants clandestins, notamment des Afghans et des Pakistanais ont trouvé la mort dans la chute de leur minibus dans un ravin à la frontière irano-turque. 26 autres ont été blessés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail