Ben & Jerry's cesse de vendre ses glaces dans les territoires palestiniens occupés

Ben & Jerry's a décidé de stopper sa vente de glace en territoires palestiniens occupés, ce qui provoque l'indignation dans la scène politique israélienne.
Ben & Jerry's a décidé de stopper sa vente de glace en territoires palestiniens occupés, ce qui provoque l'indignation dans la scène politique israélienne. © Kevin Dietsch GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Le fabricant américain de glaces Ben & Jerry’s a annoncé son intention d’arrêter de commercialiser ses produits dans les territoires palestiniens occupés, invoquant « les valeurs » de l’entreprise. Une décision qui provoque la colère en Israël.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

La décision de Ben & Jerry’s a pris les Israéliens par surprise et en pleine canicule. Et les réactions n’ont pas tardé. « Le boycott ne marche pas et ne marchera pas », affirme le Premier ministre Naftali Bennett qui indique que son pays va se battre de toutes ses forces contre cette décision. « Des glaces il y en a beaucoup, mais nous n’avons qu’un seul pays », ajoute-t-il.

« L’ère glaciaire a débuté »

Le ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid franchit un pas de plus : « la décision de Ben & Jerry’s est une capitulation honteuse à l’antisémitisme et au mouvement BDS qui prône le boycottage de produits israéliens », proclame-t-il. Quant à Orna Barbivai, la ministre israélienne de l'Économie, elle s’est filmée sur TikTok en train de jeter à la poubelle les glaces Ben & Jerry's qui se trouvaient dans son congélateur provoquant la colère du concessionnaire israélien du glacier qui emploie près de 200 travailleurs.

La décision de Ben & Jerry's devrait prendre effet à la fin de l’année prochaine. En Israël, une mesure similaire adoptée par le site Airbnb avait été finalement révoquée. Mais plusieurs commentateurs estiment qu’elle pourrait avoir un effet boule de neige au sein des grandes compagnies internationales. « L’ère glaciaire a débuté », écrit un chroniqueur.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail