L’Iran rejette les accusations d’Israël sur l’attaque d’un pétrolier au large d’Oman

Le pétrolier Mercer Street attaqué jeudi 29 juillet 2021 que l'on voit ici en 2016 près du Cap en Afrique du Sud.
Le pétrolier Mercer Street attaqué jeudi 29 juillet 2021 que l'on voit ici en 2016 près du Cap en Afrique du Sud. © Johan Victor/AP

L'Iran a rejeté les accusations israéliennes concernant l'attaque d'un pétrolier en mer d'Oman et faisant deux morts. L’Iran affirme n'avoir aucune responsabilité dans cette attaque contre le navire M/T Mercer Street, appartenant à la société Zodiac Maritime, qui est détenu par un milliardaire israélien.

Publicité

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

« Ce n'est pas la première fois que ce régime lance de telles accusations contre la République islamique d'Iran (...) Nous condamnons ces déclarations », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères. « Qui sème le vent, récolte la tempête », a toutefois ajouté Saïd Khatibzadeh.

Israël a accusé l'Iran d'être à l'origine de l'attaque contre un pétrolier en mer d'Oman, survenue le 29 juillet et qui a fait deux morts, un ressortissant britannique et un marin d’origine roumaine. Ce pétrolier appartient à un milliardaire israélien et l'attaque a été menée par un drone à environ 500 kilomètres des côtes iraniennes. Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a assuré ce dimanche que son pays avait des « preuves » de l'implication de l'Iran dans cette attaque, ajoutant qu'Israël pourrait « envoyer un message » en guise de représailles.

Une attaque de plus dans la guerre entre l'Iran et l'Israël

« L'Iran sème la violence et la destruction dans tous les coins de la région », avait déclaré un responsable israélien en ajoutant que Téhéran avait voulu viser Israël par cette attaque. Des bateaux israéliens ont déjà été visés dans la région. Deux navires exploités par une société israélienne Ray Shipping avaient été attaqués plus tôt cette année.

Ennemis jurés, l'Iran et Israël mènent une guerre secrète depuis plusieurs années. Des positions iraniennes ou des milices alliées de l'Iran sont régulièrement bombardées en Syrie par Israël. De même, des navires iraniens, notamment des pétroliers, ont été la cible d'attaque en Méditerranée le long des côtes syriennes. Cette attaque est une escalade supplémentaire entre les deux pays.

À lire aussi : Iran/Israël: faut-il s’alarmer des tensions?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail