Le gouvernement israélien approuve le budget de l'État après trois ans d'impasse

Le gouvernement de Naftali Bennett (au centre) a approuvé lundi un budget pour les années 2021 et 2022, en signe de stabilité pour le nouveau gouvernement du pays. ll devra encore être voté par le Parlement.
Le gouvernement de Naftali Bennett (au centre) a approuvé lundi un budget pour les années 2021 et 2022, en signe de stabilité pour le nouveau gouvernement du pays. ll devra encore être voté par le Parlement. AP - Abir Sultan

Une première depuis trois ans : le gouvernement israélien a adopté le budget de l'État. Il faut maintenant le faire voter par le Parlement, et ce ne sera pas facile.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

« Mesdames et Messieurs, Israël s’est doté d’un budget », proclame Naftali Bennett. Et après une réunion marathon du gouvernement, le Premier ministre israélien ajoute : « Après trois ans de stagnation, le pays se remet au travail. » 

Depuis 2018, en effet, aucun budget n’avait été adopté en Israël sur fond de l’impasse politique. Pour l’exercice 2021, le budget sera de 113 milliards d’euros environ ; 118 milliards pour 2022.

Parmi les grands gagnants de cette course aux crédits, le système de santé publique israélien mis à rude épreuve pendant la période de pandémie. Mais surtout Tsahal, l'armée israélienne et les autres agences de sécurité en Israël qui voient leurs budgets considérablement renforcés pour faire face, selon les responsables israéliens, à la menace iranienne.

Mais tout n’est pas joué. La nouvelle loi budgétaire sera présentée au Parlement israélien dans les prochaines semaines. Si elle n’est pas adoptée, la Knesset sera automatiquement dissoute et 90 jours plus tard de nouvelles élections auront lieu en Israël.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail