Diaporama

Un an après l’explosion meurtrière, Beyrouth peine à panser ses plaies

Le 4 août 2020, 500 tonnes de nitrate d’ammonium explosent dans le port de Beyrouth.
Le 4 août 2020, 500 tonnes de nitrate d’ammonium explosent dans le port de Beyrouth. © RFI/Thibault Lefébure

Le 4 août 2020, l’explosion du port de Beyrouth faisait plus de 200 morts, des milliers de blessés et ravageait une large partie de la ville. Depuis un an, associations et habitants se mobilisent pour reconstruire leur ville. Un travail long et difficile dans un Liban qui traverse la pire crise économique et politique de son histoire. En faillite, l’État ne parvient plus à soutenir sa population et l’aide internationale arrive au compte-goutte.

Publicité

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail