Reportage

Pas de retour en vue pour les Syriens réfugiés au Liban

Vue de Beyrouth (Image d'illustration).
Vue de Beyrouth (Image d'illustration). © Éric Bataillon/RFI

Au Liban, plus de 850 000 Syriens sont enregistrés comme réfugiés auprès de l’agence de l’ONU pour les réfugiés, le HCR. Leur nombre est plus élevé, selon les autorités de Beyrouth. Après un pic en 2019, le nombre de retours volontaires s’est effondré, il est cette année au plus bas depuis 2016. Parmi les motifs qui freinent un retour, les raisons sécuritaires et la situation économique.

Publicité

Avec notre correspondante à Beyrouth, Laure Stephan

Mohamed était adolescent quand il a fui avec sa famille le sud de la Syrie. À 23 ans, il travaille avec son père dans une petite épicerie, dans la banlieue sud de Beyrouth. Il a encore des proches sur place en Syrie. Malgré la gravissime crise économique au Liban, il attend avant un éventuel retour.

« Comme les jeunes de mon âge, ma plus grande peur, c’est l’armée, le service militaire. Et si je veux l’éviter, obtenir une dérogation, il me faudrait payer une somme avoisinant les 8 000 dollars… De plus, beaucoup de gens sur place me disent que la situation là-bas n’est pas bonne du tout. »

« Ici c’est mieux, au moins je travaille »

Ahmad, âgé d’une quarantaine d’années, travaille comme boulanger dans la banlieue sud de Beyrouth. Il vivait au Liban avant la guerre et il y a fait venir sa famille quand le conflit a éclaté. Un regroupement qu’il croyait temporaire, mais qui a duré.

« Nous sommes repartis avec ma famille vivre en Syrie une année, en 2014-2015. Dans la région de Soueida, dans le sud. Mais la situation n’était pas bonne, alors nous sommes revenus. Ici, c’est mieux, au moins je travaille. Nous sommes enregistrés auprès du HCR, et nous allons désormais être réinstallés bientôt, en Nouvelle-Zélande. »

En Nouvelle-Zélande, Ahmad dit espérer trouver sécurité et stabilité économique.

►À lire aussi : Entretien - « La grande majorité des réfugiés syriens en Turquie souhaite y rester »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI