Syrie: flambée de nouveaux cas de Covid à Idleb, les hôpitaux sous pression

Des personnels de santé s'occupent d'un patient atteint du Covid-19 dans un hôpital d'Idleb, le 13 septembre 2021.
Des personnels de santé s'occupent d'un patient atteint du Covid-19 dans un hôpital d'Idleb, le 13 septembre 2021. AFP - OMAR HAJ KADOUR

La province d'Idleb et ses environs, dans le nord de la Syrie, connaissent une flambée de cas de Covid-19 depuis mi-août, sur fond de propagation du variant delta dans cette région en pénurie de services sanitaires.

Publicité

Depuis le milieu du mois dernier, le nombre de cas a bondi pour atteindre le 6 septembre plus de 1 550 contaminations, contre 50 à 100 cas quotidiens auparavant. Ce bond s'est accompagné d'une hausse du nombre de décès en septembre.

« Nous assistons à une vague violente et inattendue » de nouvelles contaminations, a déclaré lundi à l'AFP Houssam Karrat Mohamad, responsable de la gestion de la pandémie au sein de la direction de la santé dans la province d'Idleb. Au cours de la troisième semaine d'août, « 96% des contaminations relevaient du variant delta », a-t-il précisé.

Cette flambée a débuté plus de deux semaines après l'afflux de visiteurs syriens depuis la Turquie pour l'Aïd al-Adha, grande fête musulmane, durant la seconde moitié de juillet. Elle touche également les enfants, une aile de 15 lits dans le principal hôpital infantile de la ville d'Idleb affichant déjà complet.

Aujourd’hui, on voit des enfants hospitalisés dans les hôpitaux d’Idleb avec des tests positifs et des symptomatologies sévères. On a eu le décès d’un enfant de 6 ans hier. La situation est catastrophique avec un taux d’occupation à 100% des lits de réanimation, on a seulement 95 respirateurs dans tout le nord-ouest de la Syrie…

Dr Jubran Durbas, médecin membre de l'Union des organisations de secours syriennes

Les six hôpitaux chargés d'accueillir les patients atteints du Covid-19 à Idleb affichent complets depuis mardi, a déploré Houssam Karrat Mohamad. Ces hôpitaux abritent « environ 200 lits ordinaires et 124 lits en soins intensifs, en plus de 400 lits dans les centres d'isolement », a-t-il précisé, mettant en garde contre un épuisement des capacités d'accueil de nouveaux cas.

 

Contrôlée par des groupes rebelles et jihadistes, la région a recensé jusqu'ici 53 625 contaminations au Covid-19, dont 877 décès. Cette flambée épidémique intervient plus de quatre mois après le lancement de la campagne de vaccination à Idleb et ses environs dans le cadre du programme international Covax visant à garantir un accès équitable au vaccin dans le monde.

(avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail