Syrie: l'ONU estime que le conflit a fait au moins 350 000 morts en dix ans

Un soldat turc près d'un véhicule blindé dans la ville syrienne d'Aïn Issa (image d'illustration).
Un soldat turc près d'un véhicule blindé dans la ville syrienne d'Aïn Issa (image d'illustration). AFP - BAKR ALKASEM

350 209 personnes tuées en Syrie en dix ans de conflit. C'est le bilan, actualisé, de la guerre en Syrie d'après l'ONU. Les Nations unies avaient cessé de compter les victimes après 2014, estimant ne plus pouvoir confirmer les informations qui provenaient de Syrie. L'ONU prévient néanmoins que seules les morts vérifiées et vérifiables ont été comptabilisés. Le vrai bilan du conflit lui, est toujours inconnu.

Publicité

Avec notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche

C'est au début du conflit, en 2012, que les violences ont fait le plus de morts. Plus de 60 000 en un an. Sans que l'on sache s'il s'agit de combattants ou de civils. Après 2016 et la reprise d'Alep par le régime, le nombre de tués diminue jusqu'à atteindre un peu moins de 8 000 en 2020.

Une victime sur 13 est une femme. Une sur 13 est un enfant. L'ONU n'a compté que les personnes qui ont pu être formellement identifié explique la Haut-commissaire aux droits de l'homme, Michèle Bachelet.

« Ce chiffre de 350 209 victimes est statistiquement fiable. Mais il ne peut pas et ne doit pas être considéré comme le bilan du conflit en Syrie. C'est plutôt une limite basse et vérifiable, mais il est certain que le véritable chiffre est sans doute beaucoup plus élevé. »

L'Observatoire syrien des droits de l'homme, une ONG proche de l'opposition et qui fait autorité depuis le début du conflit sur le nombre de victimes, estime, lui, que leur nombre total est plus proche des 500 000. Un chiffre qui ne prend pas en compte les dizaines de milliers de personnes qui ont vraisemblablement péri dans les prisons du régime de Bachar el-Assad.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail