Accéder au contenu principal
Egypte

Confusion totale autour de l'état de santé du président égyptien Moubarak

Hosni Moubarak au Caire, le 19 octobre 2010.
Hosni Moubarak au Caire, le 19 octobre 2010. Reuters/Amr Abdallah Dalsh
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'ancien chef d'Etat Hosni Moubarak, 84 ans, aurait été déclaré « cliniquement mort » ce mardi soir 19 juin 2012 après son transfert de la prison de Tora vers un hôpital militaire de la banlieue du Caire. Son coeur s'est « arrêté de battre » mais l'ex-raïs a été placé sous appareil respiratoire. L'information de sa mort clinique a été donnée par l'agence officielle Mena ; le décès a été cependant démenti peu après par des sources médicales.

Publicité

La santé de l’ancien raïs s’est grandement détériorée depuis sa condamnation, le 2 juin, à la prison à perpétuité pour la mort de 850 Egyptiens lors de la révolution de janvier-février 2011. Lundi 11 juin, déjà, il avait été soumis à deux défibrillations après des arrêts cardiaques.

Hosni Moubarak a été victime, ce mardi, d'une attaque cérébrale et a dû subir une énième défibrillation. Les médias officiels égyptiens ont ensuite indiqué qu’il avait été emmené à l’hôpital militaire de Maadi dans la banlieue du Caire.

« Son coeur a arrêté de battre et il a été soumis à un défibrillateur plus d'une fois mais il n'a pas réagi », indiquait l’agence Mena, sur la base d’un témoignage d’un personnel médical. Il a été ainsi déclaré « cliniquement mort ». Mais selon une autre source médicale, les médecins n'auraient pas perdu tout espoir et tenteraient encore de le réanimer.

Depuis son jugement, Hosni Moubarak était incarcéré dans la prison de Tora, près du Caire.

(Avec AFP)

Plus d'informations à venir,

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.