Accéder au contenu principal
La une de la presse cette semaine à Kinshasa

À la Une de la presse à Kinshasa: rumeurs de dissolution de l’Assemblée nationale

Audio 03:00
Kamanda wa Kamanda Muzembe.
Kamanda wa Kamanda Muzembe. Thomas Nicolon

« Rumeurs de dissolution de l’Assemblée nationale, péril en la demeure ». Le titre à la Une du bihebdomadaire Le Maximum revient sur la guéguerre que se livrent les deux familles politiques de la coalition au pouvoir Cach-FCC. Ce sujet continue d’alimenter toute la presse de la République démocratique du Congo depuis que le président Félix Tshisekedi Tshilombo a parlé le 19 janvier de l’éventualité de la dissolution de l’Assemblée nationale en cas de tentative de blocage de son action politique.

Publicité

Pour Le Maximum, un minimum de sagacité permet d’affirmer que le chef de l’État avance vers le Rubicon et que désormais la dissolution de l’Assemblée nationale est sur son agenda. Les combattants l’ont martelé depuis longtemps, souligne le journal proche du FCC, qui poursuit : « Cette question est d’une importance capitale pour la suite de la dispensation politique et aussi la destinée de la RDC. Elle exige qu’on la place ouvertement au cœur d’un débat public, pour que toute la nation sache quelles sont les causes réelles, au-delà de la rhétorique politicienne », écrit Le maximum.

Dans le quotidien La Prospérité, polémiques, dérives verbales et cacophonie au sein de la coalition FCC-Cach --- met fin à la récréation. C’est une réaction enregistrée à Mbandaka, où le coordonnateur du FCC, profitant de l’intronisation du nouvel évêque  a appelé sa famille politique à tempérer les ardeurs, en déclarant que la coalition FCC-Cach est condamnée à travailler ensemble pour le bien de la population, devait avoir à l’esprit les défis immenses qui se profilent à l’horizon politique congolais, explique La Prospérité.

Le journal Forum des As se demande si le duo FCC-Cach, qui passe beaucoup de temps à se chamailler, donne raison à la coalition Lamuka. Pour ce journal, la polémique permanente entre les acteurs politiques au pouvoir risque de finir par accréditer la thèse d’une crise de régime. Alors qu’ils sont supposés avoir des défis communs à relever - poursuit Forum des As -, les deux partenaires se rentrent plutôt dedans chaque fois qu’ils en ont l’occasion. Pourtant, « le FCC et le Cach devaient, le plus naturellement, s’opposer au camp Lamuka », estime Forum des As.

Pour le quotidien Le Potentiel, à défaut du stylo rouge, un remaniement s’impose pour enrayer la neutralisation de l’action de Félix Antoine Tshisekedi, pour faire face aux ministres incompétents et aux ministres infiltrés, dans le but de torpiller l’action du gouvernement, le journal conseille d’actionner ce levier de remaniement, afin de corriger le déséquilibre qui octroie au Front commun pour le Congo l’essentiel des ministères du secteur économico-financier, laissant au Cach la portion congrue.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.