Accéder au contenu principal
La une de la presse cette semaine à Kinshasa

À la Une: une affaire de mœurs

Audio 03:00
La Cité Bethel, une église de réveil, le 20 février 2020 à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC).
La Cité Bethel, une église de réveil, le 20 février 2020 à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC). AFP/Robert Carrubba

Publicité

Une affaire de mœurs a défrayé la chronique. Un pasteur de renommée, Moïse Mbiye, est au centre d’un scandale. Il est traduit en justice pour viols, avortements forcés, menaces de mort et atteinte à la pudeur sur une de ses adeptes, Éliane Bafeno Kitoko, selon le journal Africa News. À l’origine de cette affaire, les images immondes qui ont circulé sur les réseaux sociaux. Le trihebdomadaire parle d’une « affaire salace » dont « la confrontation a débuté mardi ». Pour le journal, le pasteur de l’Église Cité Béthel a reconnu, lors de l’instruction, ses liens de fiançailles avec Éliane Kitoko qui, de son côté, a décrit avec force détails le corps de son présumé bourreau…pour prouver qu’ils ont fait plusieurs fois l’amour, souligne Africa News. Ce avant de révéler, citant l’avocat de la défense, « que la plaignante rejette l’offre d’arrangement à l’amiable formulée par les pères religieux ».

La diplomatie a eu également sa place dans les journaux avec la visite officielle d’une délégation belge conduite par la Première ministre Sophie Wilmès. Kinshasa-Bruxelles : dégel confirmé, exulte le quotidien Le Phare. Pour ce journal, l’audience auprès du président de la République au Palais de la Nation « a permis de passer en revue l’ensemble des domaines qui sous-tendent les relations bilatérales, explique encore Le Phare, ceux de la sécurité, de la défense, des renseignements, de l’économie, de la santé, des affaires, des droits de l’homme, etc ». et le quotidien d’ajouter que, « les deux personnalités ont pris l’engagement d’avoir un regard positif sur l’avenir, même s’il est impossible d’oublier un passé commun vieux d’un siècle ».

Gécamines, la Remontada-acte 1. C’est un autre titre dans la presse. Le journal Le Potentiel, un autre quotidien, livre sa partition dans le volumineux dossier de ce que le journal qualifie de Géant minier de la belle époque, devenu colosse aux pieds d’argile qui, encore le journal, s’est, « au cours de dix dernières années, refait une santé de cuivre pour redevenir à grands pas un acteur majeur et maître de son destin. Une démarche volontariste et porteuse à telle enseigne que la Banque Mondiale ne parle plus de la privatisation de la Gécamines qui s’est refait un portefeuille minier viable qu’elle n’avait plus », constate Le Potentiel.

Dans le bihebdomadaire Le Maximum, enfin, « Droits Humains : le ministre veut désengorger les prisons ». Selon ce journal, André Lite Asebesa a promis de s’investir personnellement pour apporter des solutions concrètes au désengorgement dans les différentes prisons du pays. Pour Le Maximum, la situation est déplorable dans le Sud-Kivu, province que le ministre des Droits Humains a visitée. Dans certaines prisons, détenus civils et militaires des deux sexes, y compris des mineurs, sont mis ensemble, rapporte encore ce journal qui relève aussi que c’est une entorse aux lois du pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.