Accéder au contenu principal
La une de la presse cette semaine à Kinshasa

À la Une: Mutondo relâché

Audio 03:00
Une grande artère de Kinshasa, le 16 août 2019 (Photo d'illustration).
Une grande artère de Kinshasa, le 16 août 2019 (Photo d'illustration). Getty Images

Publicité

« Kalev Mutondo interpellé et relâché ! » Le titre fait sensation dans les journaux. Il s’agit de la mésaventure de l’ancien administrateur général de l’Agence nationale des renseignements qui, mercredi 12 février, a été cueilli à sa descente d’avion à l’aéroport international de Ndjili par ses anciens collaborateurs qui, selon le journal Le Phare, lui ont fait subir un long interrogatoire avant de le relâcher.

« Qui l’aurait cru il y a quelque temps ? » s’interroge ce quotidien qui relève que lui-même Kalev Mutondo a eu à piloter ce service secret pendant huit ans. Comme il fallait s’y attendre, écrit le journal, le mobile de cette interpellation n’a pas été révélé à l’opinion. Car, conclut Le Phare, « tout reste frappé du sceau du secret à ce niveau ».

De son côté, Forum des As, un autre quotidien, parle du mystère sur le cas Kalev. « Folle journée mercredi 12 février ? Journée tranquille pour l’ancien patron de l’ANR ? Deux questions contradictoires, selon le journal qui reconnait qu’il est difficile de les élucider. Reste que cette affaire ou cette non affaire survient pratiquement, poursuit Forum des As, deux semaines après la réplique de l’ex flic en chef aux propos du SG de l’UDPS (le parti présidentiel) qui avait accusé Kalev Mutondo de filer le président de la République dans ses déplacements. »

Un autre quotidien, Le Potentiel, qui lui, s’est intéressé aux relations RDC-États Unis d’Amérique, propose dans ses colonnes « Les non-dits de la visite de Peter Phan ». Pour Le Potentiel, Washington demande « de fouiner dans les placards de Kabila ». Et ce journal de constater que : « La pression est intense et le dilemme patent entre un Tshisekedi qui s’oppose à fouiner dans le passé de la gestion de son prédécesseur et l’administration Trump qui le presse de livrer les brebis galeuses du régime. » Quel camp choisir, s’interroge alors Le Potentiel qui voit pendant ce temps le peuple manifester son impatience d’accéder, enfin, à l’amélioration promise de son vécu quotidien.

Tshisekedi en tournée d’inspection pour se rendre compte de l’évolution des travaux de réhabilitation des homes de l’Université de Kinshasa et des Sauts-de-mouton. C’est dans le journal L’Avenir qui rapporte Le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi a abandonné ses bureaux climatisés pour palper du doigt ce qui se fait réellement sur le terrain.

« L’épée de Damoclès est suspendue sur la tête des détourneurs, prévient de son côté le journal La Prospérité qui annonce l’ouverture de l’action judiciaire en rapport avec le dossier de la construction des Sauts-de-mouton dont « les travaux ont été lancés il y a près d’une année », rappelle La Prospérité.

Il serait utile, correct et honnête près d’un an après, de pointer les véritables responsables de ce retard si nous voulons être juste devant Dieu et les hommes, estime pour sa part le bihebdomadaire Le Maximum. Pour ce journal, il faut en finir avec l’hypocrisie et la stratégie consistant à à chercher à tout propos des boucs émissaires ailleurs.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.