Nouvelles technologies

Le bracelet du silence

Audio 02:08
Le bracelet est capable de protéger nos conversations privées (image d'illustration).
Le bracelet est capable de protéger nos conversations privées (image d'illustration). © Martin Barraud

Présenté par ses inventeurs américains comme un dispositif capable de protéger nos conversations privées, le « bracelet du silence », en diffusant des sons inaudibles pour l’oreille humaine, « brouille l’écoute » de nos enceintes connectées et de n’importe quel assistant vocal personnel en saturant les microphones de bruits parasites.

Publicité

De la reconnaissance faciale à la vérification des empreintes digitales pour ouvrir son smartphone, les dispositifs de contrôle en tout genre envahissent notre quotidien. Cette surveillance tous azimuts, qui est vantée par les géants du numérique comme censée nous faciliter la vie, nous offrirait en prime la meilleure des protections possibles pour nos données personnelles.

Eh bien c’est raté ! Comme le démontrent les récentes affaires « d’écoutes » des utilisateurs d’enceintes connectées, mobiles et autres dispositifs à commandes vocales. Que ce soit l'assistant de Google ou celui d’Alexa, l’enceinte connectée d'Amazon, ou encore le programme Siri d’Apple, aucune application de reconnaissance vocale ne permet d’échapper à l’enregistrement intempestif de nos conversations par des firmes high-tech, avides de nos données.

C’est la raison pour laquelle deux professeurs d’informatique américains de l’université de Chicago ont mis au point un « brouilleur » portatif qu’ils ont nommé le « bracelet du silence ». Concrètement, leur prototype qui est équipé de 24 mini haut-parleurs, émet un « bruit blanc » de faible intensité dont la tonalité générée de façon aléatoire combine toutes les fréquences sonores possibles simultanément. Les micros intégrés dans une enceinte connectée par exemple, se retrouvent complètement saturés par la diffusion de ces sons artificiels, rendant alors impossible l’enregistrement des voix ou de n’importe quel autre « bruit » par les appareils situés à proximité.

Les sons propagés par le bracelet seraient inaudibles à la plupart des individus, exception faite de très jeunes enfants qui percevraient un léger sifflement et de nos amis les chiens particulièrement sensibles aux très hautes fréquences, comme les ultrasons.

La forme circulaire du bracelet « brouilleur » permet de diffuser ce « bruit blanc » dans toutes les directions, sans que son utilisateur n’ait besoin de le pointer précisément. Sa portée est suffisante pour un usage intérieur. Si pour l’instant sa commercialisation n’est pas encore prévue, les concepteurs du « bracelet du silence » ont mis à la disposition des internautes bricoleurs les plans de sa fabrication.

Prix du matériel pour le fabriquer, une vingtaine de dollars ! Une somme modique en définitive, qui nous offre enfin de quoi réduire au silence et en cas de besoin, les grandes oreilles indiscrètes des firmes de la high-tech.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail