Accéder au contenu principal
La une de la presse cette semaine à Kinshasa

À la Une: Ebola s'en va, le coronavirus arrive

Audio 03:00
Un agent de santé vérifie la température d'un voyageur dans le cadre de la procédure de dépistage des coronavirus à l'aéroport international de Kotoka à Accra au Ghana.
Un agent de santé vérifie la température d'un voyageur dans le cadre de la procédure de dépistage des coronavirus à l'aéroport international de Kotoka à Accra au Ghana. REUTERS/Francis Kokoroko

Publicité

« Ebola s’en va, Coronavirus arrive ». Sous ce titre, dans sa rubrique « À haute voix », le quotidien Le Potentiel se demande « Est-ce un signe indien qui poursuit la RDC ? ». Pour ce journal, alors que l’ensemble du pays attend avec anxiété l’annonce officielle de la fin d’Ebola, le ciel lui est brutalement tombé sur la tête. Et de poursuivre un peu plus loin « le terrible coronavirus est arrivé à Kinshasa, faisant de la RDC, le 101e pays agressé. Selon les premières informations, note Le Potentiel, il aurait été transporté par un Congolais fraichement débarqué d’un vol en provenance d’Europe. »

« Après l’annonce du ministre de la Santé, le mardi dernier, la controverse autour du coronavirus s’est installée à Kinshasa », constate le quotidien Forum des As. Pour ce journal, alors que le Dr Eteni Longondo confirme le premier cas de la pandémie en RDC, le Congolais présumé atteint dément et regrette d’avoir été abandonné à l’hôpital sans soins et dans un lieu dérisoire, sans installation sanitaire. Il affirme, poursuit le quotidien, « avoir déclenché une fièvre en raison d'un vaccin préventif reçu, en France, avant d’embarquer dans l’avion ». Conclusion de Forum des As, « Dans le contexte particulier d’une pandémie, une désinformation ne pourrait qu’aggraver la psychose au sein de la population. »

C’est ici qu’intervient une alerte du professeur Jacques Muyembe Tamfum, directeur général de l’INRB et épidémiologiste de renommée internationale. Alerte reprise dans le quotidien Le Potentiel : « À son avis, rapporte le journal, compte tenu de la faiblesse du système sanitaire, du sous-équipement des hôpitaux dans la filière de la réanimation et du déficit de désinfectants pour la protection du personnel soignant, si le coronavirus touchait la RDC, le taux de mortalité avoisinerait 10 pour cent ». Et Le Phare de conseiller : « Face à l’alerte au coronavirus, il faut améliorer et intensifier la communication sur les mesures de prévention et aussi adopter des comportements responsables à tous les niveaux », insiste le journal.

Autre titre dans les journaux

Econews parle de « Décisif tête-à-tête entre Tshisekedi et Kabila » en vue du « Chambardement du gouvernement et dans l’armée », en prévision également de la rentrée parlementaire le lundi 16 mars. « Les deux leaders de la coalition au pouvoir se sont donné rendez-vous au domaine présidentiel de la Nsele pour accorder leurs violons sur des sujets d’intérêt commun », affirme ce journal. Parmi ces sujets, Econews évoque aussi « Une profonde refonte du Haut commandement militaire » parce que « Dès la session parlementaire de mars, la machine de l’action promise par le chef de l’État se met en marche », croit savoir ce quotidien.

Pour sa part, Le Potentiel soutient lui qu’il s’agit d’un « Face-à-face pour sauver la coalition, aplanir les différends entre CACH et FCC ». L’enjeu, écrit Le Potentiel, « c’est de faire baisser les tensions au sein de la coalition gouvernementale qui peine à répondre à son rendez-vous social avec le peuple ».

Vacances parlementaires, enfin. Le bihebdomadaire Le Maximum était à Lodja, dans le Sankuru, dans le sillage de l’ancien porte-parole du gouvernement devenu depuis député national. Lambert Mende a prêché « l’unité et la paix » entre les ressortissants de la province qui, précise le journal, a connu des violences ayant conduit à des tueries, des destructions d’habitations et autres actes de barbarie. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.