Accéder au contenu principal
Grand reportage

Quand l'érosion grignote la dune

Audio 19:30
La Faute-sur-Mer, plage de la Belle Henriette, la dune 10 ans après Xynthia.
La Faute-sur-Mer, plage de la Belle Henriette, la dune 10 ans après Xynthia. RFI/Agnès Rougier
Par : Agnès Rougier

Si l’érosion des côtes est un phénomène naturel, les plages de sables, qui occupent plus d’un tiers des littoraux de la planète, souvent dans des régions très peuplées, sont menacées de disparition par l’érosion, une érosion due à de nouvelles constructions, aux tempêtes, et à la hausse du niveau marin consécutive au réchauffement climatique.

Publicité

En France, le littoral atlantique, de la Vendée jusqu’au Pays Basque, est un long cordon de dunes de sable très sensibles aux mouvements du vent et de l’océan, mais la côte vendéenne reste à l'équilibre entre érosion et accrétion - dépôts de sable -. Pourtant, de nouvelles constructions couplées à de violentes tempêtes, comme celle de Xynthia en 2010, engendrent des risques pour les populations qui vivent au bord de la mer.

(Rediffusion du 18 mars 2020)

 

DIAPORAMA

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.