Politique, le choix de la semaine

Édouard Philippe survivra-t-il à la crise sanitaire?

Audio 02:42
Le Premier ministre français Édouard Philippe.
Le Premier ministre français Édouard Philippe. REUTERS/David Nivier

En pleine crise du coronavirus, apparaissent les premières dissensions entre le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Édouard Philippe. En désaccord sur la gestion du vote sur le plan de déconfinement, qui a été présenté mardi dernier à l’Assemblée, le président aurait notamment dénoncé « la rigidité » de son Premier ministre auprès d’une poignée de journalistes. Et il n’en faut pas plus, pour que revienne la question du possible remplacement du locataire de Matignon.

Publicité

Après trois ans de bons et loyaux services, la crise du coronavirus va-t-elle emporter Édouard Philippe ? La question s’était déjà posée notamment après la crise des « gilets jaunes ». C’est un vieux serpent de mer de la Ve République, le remaniement, qui permet de repartir du bon pied après une crise ou une défaite électorale. Alors même si pour l’heure, l’Élysée et Matignon nient avec la plus grande vigueur toute dissension entre les deux têtes de l’exécutif et écartent tout remaniement, on notera que le président Macron a lui-même ouvert la boîte de Pandore des spéculations en indiquant, dans ses récents discours sa volonté « de se réinventer pour l’après » ou bien encore « de bâtir un autre projet dans la concorde avec toutes les composantes de la Nation ». Certains y voient déjà perspective de gouvernement d’union nationale, et qui pose donc de fait la question du maintien d’Édouard Philippe à Matignon.

Les jours du Premier ministre sont-ils comptés ?

Tout dépendra de « l’après », une fois la crise épidémique passée, et qu’il faudra affronter une situation économique et sociale dangereusement dégradée. Le président fera-t’il alors de nouveau confiance à Édouard Philippe pour conduire le tournant politique qu’il a promis ? Ou bien choisira-t-il de changer complètement d’équipe pour tourner la page, se détacher de la crise du coronavirus et ouvrir une séquence nouvelle ? Avec, bien entendu, la présidentielle de 2022 en ligne de mire.

Quels candidats à la possible succession d’Edouard Philippe ?

Comme toujours, il y a des prétendants, le poste est très convoité. Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire ne cache pas ses ambitions en faisant valoir sa fibre de « droite sociale », le chef de la diplomatie Jean-Yves Le Drian fait lui figure de grand favori de la gauche de la majorité. D’autres noms circulent également, mais comme toujours, le président, seul décidera. Et le calendrier de la crise épidémique restant par ailleurs largement inconnu, il garantit pour l’heure le maintien d’Édouard Philippe à Matignon, car il n’est pas question d’ajouter « de la crise à la crise » -comme le fait valoir un ministre « en remaniant en plein combat contre le virus ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail