Décryptage

Au Brésil, une crise politique s'ajoute à la crise sanitaire

Audio 19:30
Le président brésilien Jair Bolsonaro, le 6 mars 2020.
Le président brésilien Jair Bolsonaro, le 6 mars 2020. REUTERS/Adriano Machado

En plus de la crise sanitaire liée au coronavirus, le Brésil vit aussi en ce moment une crise politique.

Publicité

L’ex-ministre de la Justice, le très apprécié Sergio Moro, a été interrogé pendant plus de huit heures dimanche par la police fédérale. Huit jours plus tôt, il avait claqué la porte du gouvernement en accusant le président Jair Bolsonaro de vouloir interférer dans des enquêtes policières. Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est le remplacement du chef de la police fédérale. D’autant plus grave, selon l’ancien ministre, que plusieurs proches du président brésilien sont dans le collimateur de la justice et font l’objet d’enquêtes fédérales.

Jair Bolsonaro est-il fragilisé par le départ de son ministre de la Justice ? Que change la démission de Sergio Moro dans le jeu politique au Brésil ?

Nos Invitées :
- Armelle Enders, professeure d'Histoire contemporaine à l'Université Paris 8, chercheuse à l'Institut d'Histoire du temps présent.
- Liz Feré, journaliste, docteure en Science de l’information et de la communication, enseignante à l’Université Paris 8.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail