Invité international

Condamnation de Fariba Adelkhah en Iran: «Elle n'a jamais fait autre chose que son métier»

Audio 06:50
Le portrait de Fariba Adelkhah brandi lors d'un rassemblement de soutien à Paris.
Le portrait de Fariba Adelkhah brandi lors d'un rassemblement de soutien à Paris. AFP

Le verdict est tombé en Iran au procès de l'anthropologue franco-iranienne Fariba Adelkhah, qui est détenue depuis près d'un an dans la prison d'Evine à Téhéran. La chercheuse a été condamnée à cinq ans de prison pour « collusion en vue d'attenter à la sûreté nationale » et un an de prison pour « propagande contre le régime ». Comment cette nouvelle est-elle accueillie en France et dans le milieu scientifique ? Jean-François Bayart, chercheur au Ceri, coordinateur du comité de soutien à Fariba Adelkhah, répond aux questions de Jean-Baptiste Marot.

Publicité

« Cette condamnation n’a aucun fondement, c’est une décision strictement politique de la part des Gardiens de la révolution. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail