Accéder au contenu principal
Tous les cinémas du monde

Émission spéciale Katharine Hepburn

Audio 48:30
L'actrice américaine Katharine Hepburn en 1938.
L'actrice américaine Katharine Hepburn en 1938. Ernest Bachrach/John Kobal Foundation/Getty Images

Son amant Spencer Tracy affirmait : « Il n’y pas pas beaucoup de viande sur elle, mais tout est de premier choix ». Des années plus tard, la critique du New Yorker Pauline Kael clamera son amour d’Hepburn et du besoin « que nous avons de voir des femmes, des actrices vieillir avec grâce à l’écran ». Entre les deux, soixante ans de carrière, couronnés par quatre Oscars.

Publicité

Katharine Houghton Hepburn était née en 1907 dans une famille de la haute bourgeoisie de la côte est des États-Unis. Ces origines vont informer sa carrière pour le meilleur et pour le pire, faire d’elle à Hollywood l’héritière archétypique, désinvolte, pleine d’esprit, mais monstrueusement têtue, péremptoire mais loufoque, au sommet de son talent dans des comédies, loufoques comme L’incroyable Monsieur Bébé, ou romantiques (exemplairement, Indiscrétions, de George Cukor).

Avec nous pour en parler :
- Marguerite Chabrol,
auteure de Katharine Hepburn, les paradoxes de la comédienne (PUF)
- Clara et Julia Kuperberg,
spécialistes du cinéma hollywoodien auquel elles ont consacré de nombreux documentaires parmi lesquels Les Sorcières à Hollywood (OCS) et Screwball Comedy (Éditions Montparnasse).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.