Accéder au contenu principal
Tous les cinémas du monde

Michel Piccoli, portrait d’un géant du cinéma

Audio 48:30
Michel Piccoli, en octobre 1983, à Nice après la présentation de son nouveau film «Le Général de l'armée morte», de Luciano Tovoli.
Michel Piccoli, en octobre 1983, à Nice après la présentation de son nouveau film «Le Général de l'armée morte», de Luciano Tovoli. AFP

Émission spéciale consacrée à Michel Piccoli, disparu le 12 mai 2020, à l’âge de 94 ans. En 60 ans de carrière et plus de 200 films, cet acteur exceptionnel n’a cessé de se réinventer, au point d’incarner à lui tout seul, ou presque, le cinéma français. 

Publicité

 

Voilà un homme qui a tout joué, les patrons, les ouvriers, les bourgeois suicidaires, les flics déviants, les pervers, les cassés de la vie, les pères incestueux, les papesses cannibales. Le Guardian, tentant de définir cet acteur si singulier l’a comparé à Jean Gabin et même à Vincent Cassel, sans doute pour son inquiétante et si séduisante étrangeté.

 

Avec nous, pour en parler

Anne-Sophie Mercier, auteure d’une biographie remarquablement fouillée de Michel Piccoli « Piccoli derrière l’écran », parue aux éditions Allary 

et

Serge Toubiana, président d’Unifrance.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.