Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

«Dianké» fait entendre l'Afrique au féminin

Audio 48:30
Photo du tournage du podcast «Dianké».
Photo du tournage du podcast «Dianké». © Khalifa Hussein

Dianké est le premier podcast natif de fiction ouest-africaine. Une histoire inédite diffusée sur RFI qui raconte le parcours d'une femme africaine émancipée et ses multiples rebondissements.

Publicité

L’an dernier (2019), RFI diffusait la fiction radiophonique C’est la vie !, qui nous racontait le quotidien d’un centre de santé en Afrique. RFI récidive, cette année, avec une autre fiction radiophonique toujours produite par l’ONG RAES. Dianké, une histoire africaine au féminin, 12 épisodes produits en plusieurs langues sur le continent africain, à découvrir sur les antennes de RFI, du 20 juillet au 6 août, du lundi au jeudi, à 21h10 TU, mais dès aujourd’hui en podcast sur RFI.

Pour la présenter aujourd'hui, quatre invités : Insa Sané, romancier, slameur comédien, et auteur de cette fiction radiophonique. Le réalisateur sénégalais Tidiane Thiang, qui l'a mise en ondes avec Alexandre Planck. La mannequin, comédienne et chanteuse Aïda Sock, qui prête sa voix au rôle-titre, le personnage de Dianké. Et Adama Diop, comédien bien connu des amateurs de théâtre en France et au Sénégal. Il est l’un des personnages de l’histoire et aussi le narrateur.

Retrouvez sur RFI le podcast Dianké

Dianké
Dianké Studio graphique France Médias Monde

Chronique Déconficulture :
Le Festival « We Are One » est un festival d'un nouveau genre, entièrement gratuit et en ligne. Il propose jusqu’au 7 juin 2020 d’amener longs et courts métrages directement à la maison, tout en lançant un appel aux dons pour la lutte contre le Covid. Ça se passe sur la plateforme YouTube jusqu’au 7 juin 2020. Amélie Beaucour a assisté au premier jour depuis chez elle.

Reportage :
La scène théâtrale de Buenos Aires est très réputée et fait figure de référence en Amérique latine. Mais le confinement, toujours en vigueur jusqu’au 7 juin 2020 en Argentine, place les professionnels de ce secteur dans de grandes difficultés. La plupart n’ont d’autre choix que de s’adapter pour tenter de survivre. Aude Villiers-Moriame les a rencontrés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.