Accéder au contenu principal
De vive(s) voix

Quand James Baldwin expliquait les mécanismes du racisme

Audio 29:00
Le nouvelliste américain, écrivain, poète, essayiste et militant des droits civiques, James Baldwin dans sa maison de Saint-Paul-de-Vence au sud de la France, le 6 novembre 1979.
Le nouvelliste américain, écrivain, poète, essayiste et militant des droits civiques, James Baldwin dans sa maison de Saint-Paul-de-Vence au sud de la France, le 6 novembre 1979. Ralph Gatti/ AFP
Par : Pascal Paradou
31 mn

James Baldwin (1924-1987), écrivain, poète, essayiste afro-américain a éprouvé très tôt dans sa vie le racisme aux États-Unis, avant de quitter le pays à 24 ans pour vivre de nombreuses années en France.

Publicité

Il est également homosexuel et marqué par plusieurs formes de discriminations vécues ou observées, que ses écrits dénoncent. Dans cette archive de 1975, il décortique les mécanismes du racisme.

Mais aussi :
- Un entretien avec Lucy Michel, docteure en linguistique, agrégée de Lettres et enseignante à l’Université de Bourgogne, après avoir été professeure de français en collège. Elle collabore également à la revue universitaire Glad! et vient de co-signer, avec l’illustratrice Mirion Malle, le livre Ce que pèsent les mots (Éditions La Ville Brûle) qui décortique le langage et explique à un jeune public comment il peut être utilisé comme une arme.
- La chronique « Mots à mots », avec Jean Pruvost, pour explorer les mots du gaullisme, à trois jours de l'anniversaire de « l'appel du 18 juin ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.