Grand reportage

L'Argentine aux portes de la légalisation de l'IVG

Audio 19:30
Une activiste pro-IVG tient le mouchoir vert, emblème de la dépénalisation de l'avortement, devant le Congrès à Buenos Aires, le 28 mai 2020.
Une activiste pro-IVG tient le mouchoir vert, emblème de la dépénalisation de l'avortement, devant le Congrès à Buenos Aires, le 28 mai 2020. AP Photo/Natacha Pisarenko

Ce devait être la grande conquête sociale du nouveau gouvernement argentin : la légalisation de l’IVG, l’Interruption volontaire de grossesse.

Publicité

Deux ans après une mobilisation historique en faveur du droit à l’avortement, le nouveau président Alberto Fernández avait promis de déposer un projet de loi allant dans ce sens. C’était au mois de mars 2020. Mais, la pandémie de coronavirus a fait passer au second plan les débats sur ce sujet qui divise si profondément la société argentine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail