Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Après le confinement, l’Europe est-elle moins polluée?

Audio 19:30
Des canards se baladent dans les rues de Paris, vides, lors du confinement.
Des canards se baladent dans les rues de Paris, vides, lors du confinement. AFP/Hassan Ayadi
Par : Frédérique Lebel
23 mn

Avec une planète qui s’est mise à l’arrêt pendant quelques mois, la nature a-t-elle repris ses droits ? Les canards et les chèvres arpentant les rues des grandes villes ne disent pas tout.

Publicité

Mais il est vrai que la pollution a baissé. Un centre de recherche européen estime que 11 000 morts prématurées ont pu être évitées, lors du premier mois de confinement, justement grâce à un air plus pur.

À Londres, où le trafic automobile a chuté de 80%, les scientifiques de l’Université de Reading ont mesuré dans le centre une baisse de 58% du dioxyde d‘azote, un gaz particulièrement toxique émis par les pots d‘échappement. Mais alors que le confinement prend fin, les Britanniques reprennent le travail et le gouvernement leur conseille de ne pas reprendre les transports en commun. Alors comment concilier reprise économique et qualité de l’air ? Reportage à Londres signé Marie Billon.

En Europe on le sait, la Commission a lancé son green deal, un grand pacte vert pour diminuer drastiquement les émissions de gaz à effet de serre. C’était avant la pandémie ! Les immenses efforts de relance économique vont-ils le faire passer à la trappe ? En tout cas, un pays, le Portugal, s’est engagé dans des investissements de taille pour faire passer la part d‘electricité propre à 47% en 2030 contre 40% en Europe. Pour cela, des nouvelles centrales solaires, mais surtout un pari sur l’hydrogène. Un gaz qui peut être produit sans énergie fossile. À Lisbonne, Marie-Line Darcy.

Et en Grèce, dix ans après la crise financière, le pays craint une nouvelle récession. Le nouveau Premier ministre Kyriakos Mitsotakis veut donc faire venir les investisseurs étrangers, quitte à prendre quelques libertés avec la défense de l’environnement. Une nouvelle loi publiée en mai 2020 a suscité manifestations et pétitions. Elle devrait permettre l’exploration, puis l’exploitation d’hydrocarbures dans des sites très protégés classés Natura 2000. À Athènes, Joël Bronner.

Et avec ou sans épidémie, la planète se réchauffe. Des millions d’hectares sont partis en fumée dans les forêts de Sibérie. Et en Pologne, c’est le plus grand parc national qui a été ravagé par un incendie. 10% de la surface du parc de Biebrza a brûlé, mettant en péril des élans, des castors et des dizaines d’espèces d’oiseaux rares. Là aussi, la sécheresse fait des ravages. Thomas Giraudeau s’est rendu sur place, au nord-est du pays pour constater les dégâts.

Autre forêt, autres dégâts en Roumanie, ce sont les coupes illégales de bois qui menacent cette fois les forêts séculaires. Le dernier vol en date porte sur un volume conséquent qui a laissé les autorités désemparées. À Bucarest, Benjamin Ribout.

(Rediffusion du 5 juin 2020)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.