Rendez-vous culture

«Jusqu’ici tout va bien»: exposition de l'école Kourtrajmé au Palais de Tokyo à Paris

Audio 02:37
Affiche de «Jusqu'ici tout va bien», l'exposition des étudiants de l'école Kourtrajmé au Palais de Tokyo à Paris.
Affiche de «Jusqu'ici tout va bien», l'exposition des étudiants de l'école Kourtrajmé au Palais de Tokyo à Paris. palaisdetokyo.com

C'était il y a 25 ans. Mathieu Kassovitz, alors jeune cinéaste réalise La Haine. Le film devient culte. Pour la première fois, des jeunes de la banlieue sont humanisés, ont une identité, une histoire. Aujourd'hui, un quart de siècle plus tard, d'autres jeunes s'inspirent du film pour créer des œuvres dans une exposition collective au Palais de Tokyo à Paris, le temple de l'art contemporain. Ces étudiants de l'école de Kourtrajmé fondée à Montfermeil par Ladj Li, le réalisateur des Misérables, et JR, proposent leur regard sur La Haine aujourd'hui.

Publicité

►« Jusqu'ici tout va bien », l'exposition des étudiants de l'école Kourtrajmé est prolongée jusqu'au 11 septembre au Palais de Tokyo à Paris.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail