Priorité santé

Charlatans: savoir reconnaître les pratiques dangereuses pour la santé

Audio 48:30
Aujourd’hui, 4 Français sur 10, et 60 % parmi les malades atteints d’un cancer ont recours aux médecines complémentaires.
Aujourd’hui, 4 Français sur 10, et 60 % parmi les malades atteints d’un cancer ont recours aux médecines complémentaires. iStock / AndreyPopov

Jeûne hydrique, reïki, naturopathie, méditation curative, kinésiologie… De nouvelles médecines douces ou alternatives apparaissent régulièrement et certaines d’entre elles récusent les résultats de la médecine conventionnelle.

Publicité

Aujourd’hui, 4 Français sur 10, et 60 % parmi les malades atteints d’un cancer ont recours aux médecines complémentaires.

Comment éviter les charlatans ? Comment distinguer les médecines complémentaires et traditionnelles crédibles des faiseurs de miracles ?

  • Georges Fenech, député honoraire, ancien juge d’instruction, a présidé la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Auteur de “Gare aux gourous santé, bien-être, enquête sur les dérives thérapeutiques d’aujourdhui”, aux éditions du Rocher
  • Pr Jean-Noël Fabiani, chef de service cardiovasculaire à l’Hôpital Européen Georges Pompidou à Paris, et professeur à l’Université Paris-Descartes
  • Dr Jean-Jacques Avrane, président du Conseil Départemental de la ville de Paris de l’Ordre des médecins de Paris.
  • Pr Francis Akindes, sociologue, professeur de Sociologie et directeur des programmes scientifiques de la chaire Unesco de bioéthique à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké en Côte d’Ivoire.

En fin d’émission, nous parlons du lancement du RFI Challenge App Afrique, une compétition qui vise à développer des solutions mobiles ou web innovantes dans le domaine. Nous en parlons avec Stéphan-Eloise Gras, directrice exécutive de Digital Africa, partenaire de cette 5ème édition. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail