Accéder au contenu principal
Décryptage

Nouvelle-Calédonie: 2ème référendum sur l'indépendance

Audio 19:30
A 56%, les électeurs de Nouvelle-Calédonie ont préféré rester au sein de la République française.  Photo datée du 4 novembre 2018.
A 56%, les électeurs de Nouvelle-Calédonie ont préféré rester au sein de la République française. Photo datée du 4 novembre 2018. Theo Rouby / AFP
Par : Adrien Delgrange
21 mn

Le 4 octobre 2020, 180.640 électeurs selon des chiffres transmis par le Haut-commissariat de la République, seront appelés à répondre à la même question posée il y a deux ans : «Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?».

Publicité

Ce vote intervient après un premier scrutin d'autodétermination, le 4 novembre 2018, remporté par les partisans du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France avec 56,7% des suffrages. Un référendum en mode coronavirus. La Nouvelle-Calédonie étant l'un des rares territoires sans Covid-19 de la planète - 26 cas déclarés dont aucun local - toutes les personnes arrivées de l'extérieur sont placées en quatorzaine dans des hôtels dédiés.
Comment se déroule la campagne ? Pourquoi voter une deuxième fois ? Quel est le rôle de l'État ? Les enjeux ont-il changé ?

Nos invités :
- Sarah Mohamed-Gaillard, maître de conférences en Histoire contemporaine à l'Inalco, chercheuse au CESSMA (Centre d’études en Sciences Sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques), spécialiste de l'histoire de l'Océanie et de la politique de la France dans le Pacifique Sud
- Mathias Chauchat, professeur de Droit public à l’Université de la Nouvelle-Calédonie.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.