Accéder au contenu principal
Reportage international

Grèce: retour à Moria, symbole de l'échec de la politique migratoire européenne

Audio 02:29
Des réfugiés et des migrants du camp détruit de Moria ont dû s'installer dans un nouveau camp temporaire, sur l'île de Lesbos, Grèce, le 16 septembre 2020.
Des réfugiés et des migrants du camp détruit de Moria ont dû s'installer dans un nouveau camp temporaire, sur l'île de Lesbos, Grèce, le 16 septembre 2020. REUTERS/Alkis Konstantinidis

« Plus d'autres Moria ? » Deux semaines après l'incendie de ce camp devenu un symbole de l'échec de la politique migratoire de l'Union européenne, la Commission européenne est attendue au tournant ce mercredi, avec sa proposition de réforme de l'asile, sujet de tensions au sein des 27.

Publicité

Moria, le plus grand camp d'Europe, ce sont 12 700 demandeurs d’asile qui se sont retrouvés à la rue, dans un dénuement quasi-total. Le manque d’eau, de nourriture et d’accès aux soins s’est notamment fait cruellement sentir. Depuis, les autorités ont installé à la hâte un nouveau camp de centaines de tentes sur un terrain militaire, et ce malgré l’hostilité d’une grande partie des migrants à intégrer au départ une sorte de « nouveau Moria », un camp anciennement réputé pour son insalubrité, sa promiscuité, ainsi que ses violences.

Retour à Moria, avec notre correspondant sur place.

Un reportage à retrouver dans son intégralité dans Accents d'Europe ce mardi à 19h10 TU.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.