Accéder au contenu principal
Si loin si proche

Eloi Machoro: chronique d'une lutte kanak

Audio 48:30
Portrait d'Eloi Machoro sur un mur de Nakety, la tribu natale du leader indépendantiste.
Portrait d'Eloi Machoro sur un mur de Nakety, la tribu natale du leader indépendantiste. Benoît Godin

À l’occasion du référendum d’autodétermination qui se tient en Nouvelle-Calédonie, le 4 octobre 2020, voyage dans ce lointain archipel français d’Océanie pour suivre le pas pressé d’une figure indépendantiste kanak : Eloi Machoro. 

Publicité

Figure controversée à la réputation de « chef de guerre » intransigeant, Eloi Machoro est une icône, un mythe de la cause kanak. Pourtant, il demeure encore largement méconnu en dehors des terres du Pacifique où il a grandi et forgé son esprit rebelle et intègre.

Né en 1946 dans la tribu de Nakéty, Eloi Machoro se lance en politique au milieu des années 70. Sa trajectoire accompagne l’émergence du mouvement indépendantiste qui, avec lui, prend un tour plus radical au mitan des années 80.

Au début de ce qu’on a appelé pudiquement les « Évènements », le vieux Eloi mène sur le terrain les militants du FLNKS (Front de libération nationale kanak et socialiste) et réalise de puissants coups d’éclat. À commencer par le spectaculaire coup de tamioc -une hache traditionnelle- contre une urne à la mairie de Canala, lors du boycott actif des élections du 18 novembre 1984. Cette image puissante devient instantanément le symbole de la lutte de tout un peuple pour son indépendance. Moins de deux mois après, Eloi Machoro meurt sous les balles des forces de l’ordre françaises.

De Canala à Nouméa en passant par Thio, retour avec ses compagnons de l’époque sur une période aussi brève que décisive, qui a révélé au monde entier la revendication indépendantiste kanak.

Un documentaire de Benoît Godin, avec une musique originale de Simon Auffret.

En savoir plus :
- Sur le parcours d’Eloi Machoro, peu de publications existent. À noter tout de même « Éloi Machoro (1946-1985). Recherche d’anthropologie politique sur une trajectoire », du sociologue Hamid Mokaddem, dans le Journal de la Société des Océanistes en 2013
- Sur la montée de la revendication indépendantiste kanak, ce livre très complet de l’Américain David Chappell : « Le réveil kanak, La montée du nationalisme en Nouvelle-Calédonie », Éditions Madrépores & Presses Universitaires de la Nouvelle-Calédonie. 2017
- Sur la culture kanak, allez voir du côté de l’Agence de Développement de la Culture Kanak.

Eloi Machoro pendant le blocus de la commune de Thio en 1984, entouré de ses compagnons.
Eloi Machoro pendant le blocus de la commune de Thio en 1984, entouré de ses compagnons. Jacques Langevin/Sygma/Sygma via Getty Images

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.