Accéder au contenu principal
En sol majeur

Sofia Aouine, une place dans la fiction

Audio 48:30
Sofia Aouine.
Sofia Aouine. Alexandre Isard
Par : Yasmine Chouaki
50 mn

Que faire d’un héritage fait de silence et de violence ? Mais même avec ce point d’interrogation, pas question de faire pleurer Margot... qui, de toutes façons, s’appelle Sofia.

Publicité

Une Sofia brune, bouclée, à la croisée de plusieurs mondes : la radio, la littérature et le cinéma. Sofia Aouine le sait mieux que personne, à l’origine de l’écriture, il y a souvent une faille, une entaille, quelque chose qui baille. Dans le rai de lumière de sa chambre intime, aujourd’hui éclairée par des archives récemment exhumées, on va découvrir une petite pelote de laine avec plein de fils : celui de l’enfant placé, celui de l’Algérie reconstituée et celui de la Fiction aussi charpentée que le toit d’une maison. À lire dans cette chambre En Sol Majeur, Rhapsodie des oubliés avec la voix du petit Abad, 13 ans, qui raconte dans une amoureuse violence son terrible 18ème arrondissement de Paris. Une voix qui ressemble comme 2 gouttes d’or à celle de son auteur.

Les choix musicaux de Sofia Aouine

Donny Hathaway Little Ghetto Boy

Queen Latifah U.N.I.T.Y

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.