Accéder au contenu principal
Le débat africain

Libération des otages au Mali: trop chère?

Audio 49:00
Sophie Pétronin et Soumaïla Cissé le chef de l'opposition malienne sont accueillis à leur arrivée de l'aéroport international de Modibo Keita de Bamako, le 8 octobre 2020.
Sophie Pétronin et Soumaïla Cissé le chef de l'opposition malienne sont accueillis à leur arrivée de l'aéroport international de Modibo Keita de Bamako, le 8 octobre 2020. Michele Cattani/AFP
50 mn

La libération jeudi dernier (8 octobre 2020) de quatre otages au Mali a suscité beaucoup de joie et d’espoir. Mais, passés les moments d’euphorie qui accompagnent cet heureux évènement, se pose désormais la question du prix payé.

Publicité

Est-ce raisonnable d’échanger quatre otages contre quelque 200 prisonniers parmi lesquels les terroristes qui ont frappé et tué à Ouagadougou, Bamako ou Grand-Bassam ? N’est-ce pas trop cher si, en plus, une rançon est versée aux groupes armés ? Dans la sous-région, beaucoup s’interrogent sur les conséquences de cet accord.

 

Avec nos invités :
- Moussa Mara, ancien Premier ministre malien, président du parti Yelema
- Makan Koné, directeur de publication de l'hebdomadaire malien Nouvelle Libération
- Ibrahim Maïga, chercheur à l’Institut d’études de sécurité ISS - Bamako
- Antoine Glaser, journaliste, écrivain, ancien rédacteur en chef de la Lettre du Continent.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.